Ecologie

967 mots 4 pages
Choix et intérêt du sujet : Est-il necessaire de repenser le rapport Homme nature ?
Un coup d'oeil sur l'histoire de l'humanité nous montre que la nature a été omniprésente dans toutes les phases de l'évolution de l'espèce humaine. Ainsi, c'est le type de nature ou environnement naturel qui justifie le type d'activité d'une population de telle ou telle part. Les riverains sont pêcheurs par exemple, les forestiers sont chasseurs, etc.
Cependant, cet aspect n'est jamais pris en compte par les historiens comme étant une contrainte fondamentale pouvant infléchir et parfois bouleverser le cours de l'histoire de l'humanité. Sans doute, en partie, parce que l'espace était considéré comme vaste, les terres arables étaient extensibles, que les forêts pouvant être défrichées sans s'épuiser, les ressources de la mer, du sol, de la forêt paraissant inépuisables et la planète, même quand elle fut reconnue comme finie (limitée dans l'espace), apparaissait encore infinies à l'échelle de l'homme et ce dernier ne pouvait pas un seul instant songer à l'entretient de l'environnement. Mais aujourd'hui, l'on constate que l'idée d'un monde fini, avec des ressources non renouvelables et épuisables est devenue comme une réalité incontournable.
La domination de l'homme sur son environnement est devenue de plus en plus grande. Mais celle-ci conduit, en même temps, l'homme à l'excès dans son savoir faire. Ainsi nous constatons aujourd'hui plusieurs défis à relever : l'érosion des sols, les pollutions atmosphériques et aquatiques, l'extinction d'espèces, le trou dans la couche d'ozone, l'effet de serre et les modifications climatiques, l'épuisement de certaines ressources non renouvelables, la disparition de certaines forêts, etc.
En fait, nous découvrons probablement pour la première fois que l'activité humaine n'est pas seulement génératrice de profits et de progrès pour l'espèce humaine et de tout ce qui l'entoure, mais qu'elle peut avoir aussi une incidence très néfaste sur le milieu

en relation

  • Ecologie
    2199 mots | 9 pages
  • Ecologie
    990 mots | 4 pages
  • Ecologie
    293 mots | 2 pages
  • Ecologie
    4853 mots | 20 pages
  • Ecologie
    2342 mots | 10 pages
  • écologie
    929 mots | 4 pages
  • Ecologie
    1316 mots | 6 pages
  • Écologie
    419 mots | 2 pages
  • Écologie
    332 mots | 2 pages
  • Ecologie
    1158 mots | 5 pages