Economie Jahed

41821 mots 168 pages
Introduction à l’Economie :
Cours de M. Naudet

Introduction générale :
1) Définitions de l’économie et de l’économie politique :
Le terme le plus ancien que l’on trouve dès l’antiquité grecque c’est le terme « économie ». Dans l’antiquité grecque on possède les esclaves, la maison doit être entendue à un sens large pour définir aujourd’hui un patrimoine. Règle de la maison : art de bien gérer son patrimoine. Pour les grecques l’économie c’est ce qui relève du domaine privé. Economie chez les grecques s’oppose à politique, «polis » signifie en grec la cité. La politique est du domaine public. C’est le domaine des citoyens. Il y a une distinction claire entre l’économie, qui gère le domaine privé et la politique qui gère la cité, la société.
A partir de 1615 on voit apparaitre pour la 1ère fois le terme d’économie politique il est utilisé dans l’ouvrage « traité de l’économie politique » d’A. Montchrestien. Pour les grecques cela aurait semblé contradictoire. Ce que veut dire Montchrestien c’est que l’économie ne se passe pas de manière isolée mais qu’elle est faite d’échanges et donc qu’elle se passe dans la société et même aujourd’hui avec la Mondialisation, l’économie concerne le monde entier. Parler d’économie politique signifie que l’économie a une dimension collective. De cette économie politique et plus généralement de la science économique on a donné un ensemble de définitions : 1- La 1ère définition remonte à Adam Smith, c’est un économiste du 18ème et est considéré comme le père fondateur de l’économie moderne. Son 1er ouvrage date de 1776 « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations ». La question qu’il est pose est pourquoi certains pays se développent plus vite que d’autres ?
Economie d’après lui : c’est science qui s’occupe de la richesse des nations. 2- Au début du 19ème siècle, JB Say, il fait paraitre un manuel d’économie politique « la science de la production de la distribution et de la consommation des richesses ».

en relation

  • Economie Jahed
    41821 mots | 168 pages