Economie - ressources communes et externalité

Pages: 15 (3673 mots) Publié le: 23 octobre 2013
Chapitre 6 : Ressources communes et externalité
-application aux problèmes de l'environnement

* section 1 : l'approche économique de l'environnement
* section 2 : les instruments de la politique de l'environnement

Quand il y a externalité, ces activités ont un impact sur d'autres individus, il faut tenir compte du bien être de ces individus = bien-être social.
On vaélargir notre champ d'analyse, on ne va plus s'intéresser aux agents présents sur le marché, mais à l'ensemble des individus.

Section 1 : L'approche économique de l'environnement

A) L'environnement, un bien ou une ressource commune
En économie, un bien est défini à partir de deux caractéristiques : la rivalité et l'exclusivité. 
* rivalité : l'utilisation du bien par un individu empêche sonutilisation par un autre individu.
* exclusivité : il est possible d'interdire l'utilisation du bien à un individu. Pour avoir l'exclusivité, il vaut avoir le droit de propriété sur ce bien. Il est donc payant, il n'est pas en libre accès. Si on n'a pas ce droit de propriété, on ne peut pas l'utiliser. 
| Exclusivité | Non exclusivité |Rivalité | Bien privés purs | Biens communs |
Non Rivalité | Biens de club |
Biens publics purs |
On distingue donc 4 types de biens :
* biens privés purs : téléphone portable par exemple
* biens de club : transport en commun, on doit payer, c'est notre ticket qui nous donne un droit de propriété sur ce service, donc exclusivité, maisil n'y a pas de rivalité. Le fait que l'on prenne le bus n'empêche pas notre voisin de le prendre également. Cette caractéristique pour les biens de club n'est  valable que quand il n'y a pas d'effet d'encombrement, ici, si les transports en commun ne sont pas pleins. Si tel est le cas, il y aura rivalité, car le fait que je prenne une place empêche une autre personne d’y avoir accès. 
* bienpublics purs: bien qui est à la fois non exclusif et non rival. Ils sont disponibles en libre accès, sont gratuits, et il n'y a pas de rivalité. Le fait que l'on utilise ce bien n'empêche pas notre voisin de l'utiliser également. Exemple : l'éclairage public. On n'a pas à payer pour profiter de cet éclairage, et il n'y a pas de rivalité d'usage
* Biens communs : ils sont en libre accès, maisil y a rivalité d'usage. Le fait que je l'utilise moi, ça va réduire la quantité de ces biens ou altérer sa qualité. Si quelqu'un utilise ce bien, ça va empêcher d'autres individus d'en profiter pleinement.

L'environnement est un bien commun, c'est une ressource commune, une sorte de pot commun où tous les individus peuvent puiser. Par contre, plus on en profite, plus on les utilise, moins il yen a. Ou alors plus ils se dégradent en qualité.

Non exclusivité car tout le monde peut profiter des ressources naturelles.

Exemple : champignons en forêt: ce sont des ressources disponibles gratuitement. Par contre, les champignons que l'on récolte nous sont des champignons en moins pour d'autres cueilleurs.
Autre exemple : pêche en haute mer, tout le monde peut pêcher, mais si on lespêche ce seront des poissons en moins pour d'autres.
Il y a donc une rivalité d’usage.
Le problème avec ses ressources communes, c'est que puisqu'elles sont disponibles en libre accès, l'agent économique rationnel et égoïste va vouloir en profiter au maximum. Mais plus on les utilise, moins elles sont disponibles en quantité, ou plus elles se dégradent en qualité. L'agent va vouloir profiter, sibien qu'il va exploiter au maximum ces ressources communes. 

Au final, ces ressources communes sont vouées à disparaitre à se dégrader. C'est précisément ce que l'on appelle : la tragédie des biens communs. {Titre de l'article de G. Hardin, paru dans la revue Science en 1968, qui décrit les conséquences dramatiques de la pratique des vaines pâtures en Angleterre au Moyen Age.}

=> La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les externalités en économie
  • Economie les externalités négatives
  • Économie de réseaux et externalités positives
  • Economie d'entreprise et des Ressources humaines
  • Le problème des économies intensives en ressources
  • Economie des ressources humaines
  • economie des ressources humaines
  • Economie des ressources humaines (fidelisaton)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !