Economie

5636 mots 23 pages
Analyse économique et choix rationnel

Comme toute discipline scientifique, la science économique se définit selon deux éléments : son objet de recherche et sa méthodologie. Son objet de recherche concerne l'échange, que cet échange soit marchand ou non marchand. Pour ce qui est de sa méthodologie, elle s'articule autour du modèle du choix rationnel, et se modèle se fonde sur un axiome, en l’occurrence l’axiome de rationalité qui suggère qu’une action est rationnelle dès lors qu’elle est expliquée par ses conséquences. Il faut savoir que cette méthode d’analyse a été introduite au départ par des philosophes anglo-saxons pour fonder ce que l’on appelle la philosophie analytique. Et, pour ces philosophes, la logique consistait à adopter le choix rationnel pour déterminer « ce qui est bon » avec le sous-entendu « ce qui est bon pour tous ou pour la société » et ainsi répondre à la question : qu’est ce qu’une société juste ? Cette approche a, par la suite, été reprise par les économistes en ne cherchant plus à réfléchir sur « ce qui est bon pour tous » mais sur « ce qui est bon pour l’individu ». Cela a eu une conséquence très importante. En effet, « ce qui est bon pour l’individu » revient à dire qu’en premier lieu l’individu pense à lui-même et agit donc par et pour lui-même. C’est pourquoi, pour donner sens aux actions de l’individu, il a été doté de motivations qui traduisent cette idée qu’il agit pour lui-même, en l’occurrence des motivations égoïstes. Aussi, en associant des motivations égoïstes aux individus dans le cadre du choix rationnel, on en vient à définir un homme économique rationnel (« homo œconomicus ») dans le sens où, étant données ses croyances, ses choix reflètent la poursuite de son propre intérêt. Et donc en économie, la rationalité va de pair avec un comportement (individualiste) maximisateur : c'est-à-dire que, parmi les différentes options qui s’offrent à l’homme économique, il choisit celle qui lui procure la satisfaction la plus élevée

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages