Economie

776 mots 4 pages
Dissertation économie

L'impact de l'épargne s ur la croissance est ambigu : d'un côté, elle permet l'investissement, indispensable à la croissance ; de l'autre, elle réduit la consommation... et donc les raisons d'investir. Évidemment, l'idéal serait de pouvoir consommer et investir simultanément, mais est-ce possible ?
La crise des subprimes a pointé du doigt les limites d'un modèle économique qui repose sur l'endettement.Dans ce contexte les investisseurs en demande de capital ont recours au marché de capitaux ou aux fonds disponibles à la banque. l'épargne brute représente le profit brut, ou le revenu brut d un ménages,En épargnant les ménages ralentissent la consommation, moins de débouchés pour les entreprises qui sont contraintes de diminuer leur production et donc les emplois.
Dans une première partie nous parlerons du rapport entre la consommation et l’épargne et en deuxième partie est ce que l’épargne est favorable a la croissance économique ?

A) Épargne et consommation

épargne et consommation

l'inflation en France est de 1,8% en cette fin d'année de 2012 a cause de la crise économique ce qui pousse les français a épargnée par la peur de perdre de leur argent, Les français craignent la hausse des prix en France ( EDF aug 2,5% en 2013) ce qui freine leur envie d'acheter

pour démontrer le rapport entre l'inflation et l épargne je parlerais de l’approche néoclassique des déterminant de l’épargne qui démontre que le niveau d'épargne est déterminé par le taux d'intérêt quand on dois arbitrait entre la consommation et l’épargne il va d abord regarder ce que lui rapporte le taux d’intérêt ci il est élevé on sera incité a plus épargné , ci il est faible on aura tendance a moins épargné et a consommer plus dans cette approche l’épargne qui précède la consommation. Pour l'approche keynésienne c'est la consommation qui précède l'épargne. Le niveau d'épargne n'est pas déterminé par le taux d'intérêt mais par le niveau de revenu de l'agent

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages