Economie

5408 mots 22 pages
n° 141 - Avril 2009

Trois modèles types d’organisation des soins primaires en Europe, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande
Yann Bourgueil, Anna Marek, Julien Mousquès (Prospere*/Irdes)
Le concept de « soins primaires » (primary care) est porteur d’une ambition de justice sociale visant à garantir l’accès de tous à des soins de base. Cette dénomination est également mobilisée pour désigner l’organisation des systèmes de soins extra-hospitaliers. Dans les pays développés, trois modèles types d’organisation sont recensés : le modèle normatif hiérarchisé, dans lequel le système de santé est organisé autour des soins primaires et régulé par l’État (Espagne/Catalogne, Finlande, Suède) ; le modèle professionnel hiérarchisé, dans lequel le médecin généraliste est le pivot du système (Australie, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni) et le modèle professionnel non hiérarchisé, qui traduit une organisation des soins primaires laissée à l’initiative des acteurs (Allemagne, Canada). L’évolution et les réformes menées depuis les années 1990 tendent à rapprocher les systèmes de soins primaires. Cette hybridation des modèles caractérise notamment la France dont le système de santé, appartenant initialement au modèle professionnel non hiérarchisé, emprunte désormais des caractéristiques d’organisation similaires aux deux autres modèles. a dénomination de soins primaires (primary care), utilisée dans la littérature internationale mais peu en France, est un concept large porteur d’une ambition de justice sociale visant à garantir l’accès de tous à des soins de base. Ce principe est au cœur de la définition des soins primaires retenue lors de la conférence d’Alma-Ata organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1978, et réaffirmé en 2008 dans son rapport annuel (World Health Organisation, 2008). Cette définition suppose la capacité des soins primaires à assurer

L

un éventail large d’activités allant de la délivrance des soins jusqu’aux actions de

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages