Economie

1435 mots 6 pages
SOMMAIRE

Introduction

I- La régionalisation repose sur les principes du libre-échange et défend les mêmes objectifs

A. Les principes du libre-échange : la libre circulation des marchandises et des services

a) La lutte contre les barrières tarifaires
b) La lutte contre les barrières non tarifaires

B. Les principes du libre-échange : la non-discrimination entre pays

a) Clause de la Nation la Plus Favorisées
b) Régionalisation dans le commerce mondial

C. Les objectifs communs

II- La régionalisation conduit à une nouvelle forme de protectionnisme

A. Le protectionnisme classique n’a pas disparu
B. Un protectionnisme nouveau apparaît

Conclusion

Introduction

La création de l’organisation mondiale du commerce (OMC) a consacré l’avènement du libre-échange comme un objectif central pour la communauté internationale.
En effet le libre-échange caractérise un échange international sans obstacles, et reposant sur le principe de la libre circulation des marchandises et des services. Cela implique pour l’OMC de privilégier les accords multilatéraux entre les pays membres. La clause de la nation la plus favorisée par exemple, impose aux états membres de généraliser les avantages commerciaux accordés à certains partenaires, à l’ensemble des pays membres de l’OMC.
Or, la régionalisation, désigne, la constitution de zones régionales d’échanges entre des groupes de pays proches géographiquement, comme par exemple l’Union Européenne, ALENA, ASEAN.
L’extension du libre-échange, au niveau mondial, voulue par l’OMC, repose sur un cadre de négociations multilatérales. Peut-on encore parler de libre-échange au niveau régional ? La multiplication des accords régionaux ne constitue-t-elle pas une nouvelle forme de protectionnisme ?
Pour répondre à ces questions, nous verrons d’abord que la régionalisation repose elle aussi sur les mêmes principes de libre-échange, et dans une deuxième partie, que la

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages