Elarning

2148 mots 9 pages
Bibliothèque nationale de France direction des collections département Philosophie, histoire et sciences de l’homme

Juin 2009

L’E-LEARNING OU INTERNET EN EDUCATION
Bibliographie sélective

L’e-learning ou apprentissage en ligne a pour objet l’utilisation d’internet dans l’éducation, l’enseignement et la formation : il inclut les classes virtuelles, les visio-conférences, les forums, les podcasts… Il est, avec le multimédia, un des outils des NTICE (nouvelles technologies de l’information et de la communication en éducation) ou TICE (technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement). C’est un enseignement à distance où enseignants-formateurs et élèves ne sont pas en présence lors des activités d’enseignement et d’apprentissage et où l’interaction est directe entre l’élève et le matériel électronique didactique stocké dans un ordinateur : on parle aussi d’enseignement assisté par ordinateur. Il est parfois difficile de le distinguer de la formation personnelle. Utilisé largement dans la formation pour adultes, en particulier dans les entreprises (cours de bureautique, d’informatique, de langues…) l’e-learning se répand dans l’enseignement français. L’e-learning révolutionne profondément l’enseignement et la formation. Il offre déjà des services pour les élèves hospitalisés pour de longues périodes, nomades ou voyageurs et pour l’enseignement des langues rares. Cette bibliographie présente une sélection d’ouvrages, de revues et de sites sur le sujet en salle J mais aussi dans d’autres salles de la Bibliothèque d’étude.

Les nouvelles technologies dans l’enseignement
ARCHAMBAULT, Jean-Pierre De la télématique à Internet : guide d’usages pédagogiques. Paris, CNDP, 1996. (La collection de l’ingéniérie éducative). Tolbiac- Haut-de-jardin –Audiovisuel- Salle B- Médias audiovisuels, multimédias et cinéma- [371.33 ARCH d] BRUILLARD , Eric Les machines à enseigner. Paris, Hermès, 1997. Tolbiac- Haut-de-jardin –Sciences et techniques- Salle

en relation

  • Dscg cf
    17577 mots | 71 pages