En famille

445 mots 2 pages
Commentaire composé
Introduction
Symbole de la révolution industrielle naissante, le chemin de fer se développe en France à partir des années 1820. Il devient sous le Second Empire un nouveau, prodigieux, moyen de transport. Cette formidable promesse de progrès et de liberté fascine les écrivains réalistes ainsi que les peintres impressionnistes, comme en témoigne La Gare Saint-Lazare de Monet de 1877. A travers cet extrait de la nouvelle « En famille » de 1881, Guy de Maupassant annonce clairement le début du monde moderne avec l’évocation des machines, ici du tramway. Il présente donc un sujet d’actualité accompagné du portrait satirique de petits bourgeois vivant dans la misère. Nous analyserons dans un premier temps l’ouverture réaliste du passage puis nous montrerons la vision noire et satirique que donne Maupassant d’un monde médiocre de petits bourgeois.

I. Le passage est marqué par une entrée rapide et directe. Tout de suite, le tramway nous emporte avec lui sur son trajet animé et rythmé. Une sensation de mouvement et de vitesse règne avec la progression du tramway, le champ lexical utilisé pour montrer le mouvement amplifie l’idée de dynamisme, de vie : « venait de passer la porte » ; « filait » ; « course rapide ». Sur l’ensemble du passage, les descriptions sont nombreuses. Elles sont précises et minutieuses. L’écrivain a le souci de l’authenticité, il veut être le plus réaliste possible, dire vrai. Ainsi, il exploite un sujet d’actualité, l’apparition du tramway dans la vie parisienne. Il utilise le vocabulaire spécialisé en rapport avec les machines : « tramway » ; « wagon » ; « la petite machine » ; « vapeur » ; « pistons ». Il donne également des renseignements précis, la géographie de l’action : « tramway de Neuilly » ; « la porte Maillot » qu’il inscrit dans le temps : « une fin de journée d’été ». Il fait part aussi du milieu social qui y est associé, les petits bourgeois. De plus, pour rendre sa

en relation

  • La famille
    940 mots | 4 pages
  • La famille
    2140 mots | 9 pages
  • Famille
    1293 mots | 6 pages
  • Famille
    1077 mots | 5 pages
  • La famille
    394 mots | 2 pages
  • La famille
    5984 mots | 24 pages
  • la famille
    7627 mots | 31 pages
  • Famille
    2537 mots | 11 pages
  • La famille
    1193 mots | 5 pages
  • la famille
    433 mots | 2 pages