En[je(u)]

Pages: 24 (5823 mots) Publié le: 6 novembre 2012
-Introduction.

-Illustration du propos.

I. Etymologie et culture du jeu.


A. Définition et étymologie du jeu. B. Culture et complexité du jeu. C. Pourquoi le jeu.

II. Enjeux de l'espace public.


A. Définition espace public. B. Problématique de l'espace publique. C. Jeu et espace public, une ouverture sur le possible.

III. Quels types de jeu, quelles règles ?-Introduction. A. Indissociables et Opposés. B. L'observateur/spectateur/participant. C. Play et espace public, une activité réglée. D. Exemples.

IV. Personnalisation et appropriation.


A. Appropriation et espace public. B. Appropriation et Création par le Jeu. C. Exemples.

V. «Exégèse» de l'espace public ludique.
A. Définition exégèse B. «Je veux et j'exigel'exégèse» C. Exemple

VI. Un intermède en dehors de la réalité.
-Introduction. A. Délimitation et répétition. B. Intermède du jeu.

VII. «Résoclution» (Résumé/Conclusion/Évolution)

Appropriation de l'espace urbain par le je[u].

«Organiser physiquement notre environnement, c'est donner une certaine orientation à notre comportement individuel, à l'être que nous sommes.» Jean Cousin,L'espace Vivant. Notre corps et notre esprit sont des instruments d'interaction de l'espace, mais s'ils cessent d'être en relation avec ce dernier, s'ils cessent d'être joués, pratiqués, ne retournerions nous pas à une forme d'existence léthargique? Beaucoup des technologies actuelles ne recherchent nullement la suppression de la gêne, condition du confort véritable, mais celle de lavolonté physique et mentale. Ensembles, elles contribuent à maintenir l'individu dans un état de passivité où progressivement, après envahissement de tous les domaines de la vie, son corps et son esprit cessent d'être des instruments d'interaction de l'espace. En ce sens je me suis intéressé au jeu, car il induit une implication, physique, intellectuelle, sociale, spontané,libre, (particulièrement le jeu de construction) et parce qu'il obéit à des règles, il forme l'être et le construit.

I. Étymologie et cultures du Jeu.

A. Définition et étymologie du jeu. «Le jeu est une action ou une activité volontaire, accomplie dans certaines limites fixées de temps et de lieu, suivant une règle librement consentie, mais complètement impérieuse, pourvue d'une fin ensoi, accompagnée d'un sentiment de tension et de joie ainsi que d'une conscience «d'être autrement» que «la vie courante».» cité dans. HUZINGA Jean. Homo Ludens: essai sur la fonction sociale du jeu. Éditions Gallimard 2008. Terme complexe, le Jeu se doit dans un premier temps, d'être défini étymologiquement pour en saisir un début de sens. Tous les peuples jouent et ont ce besoin de jouer,mais toutes les langues ne définissent pas le jeu de la même manière. La Langue française utilise seulement quelques mots pour couvrir toutes les notions de jeu et fait partie des langues à pratiquer ainsi, c'est à dire à synthétiser toutes les formes et les objets du jeu. L'origine latine est Ludus/Ludere, signifiant jeu/jouer et qui a donné naissance aux termes Ludiques, ludothèques... maisaussi à des dérivés comme illusion et irréel (illudo/alludo). Dans les langues Romanes, le jeu/jouer est tiré du latin iocus/iocari. A l'origine cela ne désigne pas le jeu, mais le badinage, la plaisanterie, ce qui a donné naissance en Italien à giuoco/giocare, en espagnol à juego/jugar et bien sûr en français à jeu/jouer. Donc nous ne possédons qu'un vocabulaire limité pour désigner cette vastenotion que l'on nomme: le jeu. B. Culture et complexité du jeu. A la manière dont le font les esquimaux avec la neige, ces derniers possèdent de nombreux termes pour la qualifier, en fonction de sa consistance et de sa couleur... ils ont une expérience de la matière, ils vivent avec et est encrée dans leur culture. Alors que d'autres cultures, définissent le jeu en catégories et comportent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • U
  • Oi , u=) u; l=ài; $
  • trsj-u
  • C n u d c i
  • super u
  • super u
  • U§èyjuyjuhj
  • Super u

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !