En partant des textes du corpus, vous vous demanderez di la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'à imiter le réel. vous vous appuierez aussi sur vos lectures personnelles et les oeuvres étudiées en classe.

816 mots 4 pages
Sujet : En partant des textes du corpus, vous vous demanderez di la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'à imiter le réel. Vous vous appuierez aussi sur vos lectures personnelles et les oeuvres étudiées en classe.

Les romanciers sont des hommes et des femmes dotés de qualités d'écritures exceptionnelle. Ils savent manier la langue mieux que quiconque. Mais le la finalité d'un roman, des personnages de ce roman est-elle d'imiter le réel ou bien de s'en éloigner? Tout d'abord, nous allons voir qu'imiter le réel peut s'avérer bénéfique pour l'auteur comme pour le lecteur, puis que l'imitation du réel peut être aussi un frein, un obstacle au succèes populaire de l'oeuvre. Enfin, pourquoi ne pas mêler imitation et création pour un rendu plus riche, surprenant, plus plaisant?

Pour le romancier, prendre appui sur le réel, peut être une bonne chose. En effet, un personnage imité du réel, aura des caractéristique propre à son époque, à sa société. Le personnage devient donc un témoin de son époque, des conditions de vie de sa catégorie sociale...Dans ce cas là, le roman aura aussi une fonction historique, ce qui est plaisant pour le lecteur qui peut donc s'instruire tout en se divertissant. Ainsi, Renée, dans La Curée de Zola, Renée, un des protagoniste principaux du roman, témoigne donc de la mondanité qui règne à Paris durant son époque, de même que Saccard nous montre la spéculation immobilière existant à Paris au XIXe siècle.

Dans un second lieu, on peut considérer qu'un personnage appuyé sur la réalité nous ressemble, et que l'on peut donc mieux s'identifier à ce personnage, et les émotions du lecteur sont d'autant plus fortes, puisqu'il vit l'histoire à travers un personnage, ce qui favorise l'expression des sentiments. On peut prendre comme exemple le personnage de Quenu dans Le ventre de Paris de Zola. Ce personnage, d'une grande simplicité, aimant tout simplement manger, se relaxer, aime tous les petits

en relation