En quel sens le récit de quignard et le film de corneau sont-ils des biographies fictives ?

1265 mots 6 pages
Littérature :
Pascal Quignard et Alain Corneau, Tous les matins du monde

En quel sens le récit de Quignard et le film de Corneau sont-ils des biographies fictives ?

Pascal Quignard, historien reconnu et passionné de l’époque baroque, publie en 1991 Tous les matins du monde, qui fut la même adapté au cinéma, par Alain Corneau. Avec tous les matins du monde, Quignard réalise un roman mélangeant habilement les genres, celui de la biographie et de la fiction, autour d’un musicien de l’époque baroque, c’est-à-dire du XVIIe siècle, méconnu de l’histoire, St Colombe. Et c’est ainsi que nous allons réfléchir en quoi ces deux œuvres sont des biographies fictives, dans quels buts et dans quels sens, mais également par quels moyens. Nous commencerons donc par l’étude de ces œuvres à valeur biographique, pour ensuite nous pencher sur la trame fictive qui suivent ces œuvres éponymes, pour enfin conclure sur ces biographies fictives, synonymes de cohérence.

Tout d’abord et pour commence, Quignard a fait le choix difficile d’écrire un roman sur un personnage dont l’histoire ne nous livre presque rien, et dont il s’avère que même ses dates extrêmes sont approximatives. Ce personnage, nommé Jean de St Colombe, nous est livré à travers une étude biographique réalisée par l’auteur, et basée uniquement sur le peu de témoignages livrés par d’autres personnages, comme le gambiste Marins Marais (Gérard Depardieu dans le film de Corneau). Nous pouvons donc affirmer, par la difficulté qu’a relevée Quignard pour retracer la vie de St Colombe, une volonté certaine de rendre hommage à un maître de musique réputé, au travers d’une œuvre à données biographiques. Quignard nous révèle ainsi son goût prononcé ainsi que les secrets de la viole de Gambe, instrument remplacé ensuite par le violon et qui demeure un des symboles de la musique baroque. Ce récit est par ailleurs biographique puisqu’il nous cite de nombreuses références artistiques et historiques, comme le nom d’œuvres

en relation

  • La_Litterature_francaise
    246784 mots | 988 pages
  • la litterature française pour les nuls
    246771 mots | 988 pages