En quoi la visée des deux fabuliste sont elles différentes ? (annouilh et la fontaine )

Pages: 11 (2597 mots) Publié le: 16 janvier 2011
[Phrase d'ouverture] Si la fable place parfois hommes et femmes au centre de son récit, ce sont les animaux qui occupent le plus souvent le devant de la scène. Ce détour fictif par le monde animal, visant à révéler des vérités sur l'homme et la société, se compose comme une satire du monde humain et sa portée en est parfois politique. [Présentation du texte] La dixième fable du premier recueildes Fables que La Fontaine composa durant l'année 1668, « Le Loup et l'Agneau », offre l'un de ses enseignements en dénonçant la puissance et la menace que le puissant fait peser sur le faible. Face au discours accusateur et violent du loup, l'Agneau tente, mais en vain, de justifier son innocence. [Annonce du plan du commentaire] Le récit de La Fontaine se structure ainsi autour d'une oppositionnettement marquée entre le puissant Loup et le faible Agneau [I], qui donne à déchiffrer une morale particulièrement pessimiste des rapports humains pi]. La Fontaine, en fin satiriste, pose en quelques vers le cadre de la fable qui est déjà révélateur de l'opposition des deux personnages, différence que vont renforcer le discours accusateur du Loup et la soumission de l'Agneau. La présentation queLa Fontaine fait de la rencontre des deux animaux, celle entre un loup affamé et un agneau naïf, porte tout d'abord les indices de la confrontation future. En effet, si l'Agneau apparaît dans un cadre marqué par la tranquillité et la douceur du lieu, ce qu'évoqué le complément de lieu du vers 4 (« Dans le courant d'une onde pure »), l'arrivée non préparée du Loup est, quant à elle, brutale :l'utilisation du verbe -« survenir », l'emploi du présent, qui marque une rupture avec l'imparfait du vers 5, témoignent de la lutte qui va s'engager. De plus, à l'innocence de l'Agneau, marquée par la pureté du lieu (« onde pure » v. 4), caractérisée par l'activité innocente à laquelle il est en train de se livrer, celle de boire (« se désaltérait » v. 3, «je me vas désaltérant » v. 13), et par sonjeune âge, puisqu'il « tête encore [sa] mère » (v. 21), s'oppose la cruauté du Loup. Dès les premiers vers, le lecteur est renseigné sur ses véritables motifs : il ne cherche querelle à l'Agneau que parce qu'il est affamé, ce que La Fontaine souligne à trois reprises aux vers 5 et 6 : c'est un Loup « à jeun qui cherchait aventure / Et que la faim [...] attirait ». Les paroles du fabuliste achèvent leportrait sauvage de ranimai. Le nom « rage », mis en valeur par l'adverbe « plein » (v. 8) et l'adjectif « cruelle » (v. 18), tous deux mis à la rime, ainsi que les termes « animal » (v. 8) et « bête » (v 18) enlèvent toute humanité au Loup. Les propos que le Loup adresse à l'Agneau contribuent aussi à opposer les deux animaux en consacrant le discours du « plus fort ». Le tutoiement auquel ilrecourt en apostrophant l'Agneau {« te » v. 7, « tu » v. 9, 18, 19, « toi », « ton » v. 22, « tiens » v. 23) indique en effet qu'il se place dans un rapport de supériorité. La force du Loup se signale également par l'emploi du déterminant possessif « mon » (v. 7) : l'animal, qui se veut seul maître du lieu, s'approprie le territoire sur lequel il entend exercer son pouvoir et ses droits. En outre,le Loup assume sa position dominante en dirigeant le débat, puisque c'est lui qui à la fois ouvre les hostilités, lançant l'accusation par une question initiale, et qui met fin à la conversation. Sûr de lui, le Loup n'hésite d'ailleurs pas à faire valoir son « bon droit » dans un discours tout empreint de certitude et de violence. En effet, le présent qui ponctue ses paroles (« Tu la troubles » v.18, « et je sais » v. 19, « c'est donc ton frère » v. 22, « c'est donc quelqu'un des tiens » v. 23, « vous ne m'épargnez guère » v. 24) assoie l'autorité d'un discours qui ne peut être remise en cause ; et lorsqu'il emploie le futur, c'est pour laisser planer une menace réelle et une sanction inéluctable : « Tu seras châtié » promet-il à l'Agneau au vers 9. Les fonctions que le Loup accumule...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • En quoi les métamorphoses des dieux sont-elles différentes entre elles ?
  • Pourquoi et comment les deux Corée sont elles si différentes ?
  • En quoi les fables de la fontaine ont-elles encore un intérêt aujourd'hui ?
  • La consommation des ménages est un champ commun de l’analyse sociologique et microéconomique, en quoi ces deux approches...
  • En quoi les multiples voies de production de l’arôme de vanilline sont-elles différentes ?
  • Deux Ils Deux Elles
  • En quoi tes different
  • Pour quoi les langues évoluent-elles ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !