balzac

1015 mots 5 pages
Dans la première partie de la fable, nous découvrons les deux protagonistes qui sont deux personnages en opposition :

Le premier personnage a être décrit est le loup, le loup est présenter comme un personnage très affaibli, LF montre sa maigreur avec les noms « os et peau » et insiste sur ça avec la tournure restrictive « ne+que ». On comprend ici que le loup est prêt à tout pour se nourrir, l'agressivité et la cruauté du loup est exprimé au vers 5, comme le loup est affamé il est prêt à tout. A coté de son agressivité on peut voir que le loup peut être aussi un animal prudent avec le connecteur « mais ». Donc le loup a une stratégie pour se rapprocher du chien sans l’attaquer ou lui faire du mal, le vers 10 nous le montre.
Le deuxième protagoniste est le chien, LF commence à le décrire au deuxième vers, le chien nous montre la puissance avec l’énumération « beau,gras,poli ». On comprend qu'il y a déjà un contraste entre les deux personnage puisque LF a utilisé deux noms pour le loup alors qu'il a utilisé 4 adj pour qualifier le chien. En effet, le chien est bien nourri, qu'il est éduqué et il a du pouvoir. Le chien n'est pas à sa place, puisqu'il est égaré dans une forêt et c'est la qu'ils se rencontrent. Le loup comprend que le chien est assez puissant avec les vers 8-9.

Dans un deuxième temps, la fabuliste change de temps à partir du dixième vers, il passe de l'imparfait au présent de narration pour rapporter les paroles. La communication débute entre les deux animaux avec les flatterie du loup, on considère qu'il est hypocrite, il fait l'éloge du chien avec le vers 10-11 ; le loup agit dans cette situation que pour son propre intérêt.
Un dialogue commence entre les deux personnage au vers 13 car le chien répond au loup pour lui avoir fait son éloge et le chien va aider le loup pour changer de vie. Le chien critique la vie du loup avec une énumération au vers 17, et va lui dire que sa vie est dans une dimension pathétique et du vers 18 au 20 il va lui

en relation

  • Balzac
    1334 mots | 6 pages
  • Balzac
    9086 mots | 37 pages
  • Balzac
    413 mots | 2 pages
  • Balzac
    634 mots | 3 pages
  • Balzac
    2704 mots | 11 pages
  • Balzac
    776 mots | 4 pages
  • Balzac
    503 mots | 3 pages
  • Balzac
    645 mots | 3 pages
  • Balzac
    505 mots | 3 pages
  • Balzac
    875 mots | 4 pages