Enseignant

1795 mots 8 pages
Les boissons énergisantes, c'est de la dynamite
Le 28 mai 2009 par C. H.
Le marché des boissons énergisantes, en plein boum, est encore loin d'être mur. La preuve : de nouveaux acteurs, arrivent, tel Monster Energy en février. Ou Tiger, qui vient d'obtenir l'autorisation de commercialiser sa marque en France.
Ce marché suscite bien des con-voitises par les temps qui courent. Ce n'est pas étonnant. Avec un chiffre d'affaires de 76,7 millions d'euros, en croissance de 244,6 % en cumul annuel mobile à fin mars 2009, les prétendants se font nombreux. Si leur part de marché n'est pas encore significative (avec un petit 0,9 % en volume et 4,3 % en valeur sur les soft-drinks), les boissons énergisantes devraient donc encore connaître de belles années.
« Ce marché est loin d'être mûr, et nous allons encore connaître une forte progression sur les six ou sept prochaines années », estime Enguerrand de Gouttes, cofondateur de Truc de Fou. Cette jeune entreprise, qui se désigne elle-même comme un « ovni » sur le marché en raison de sa taille - elle ne compte que 10 salariés - et de son indépendance, et a vu son chiffre d'affaires augmenter de 85 % sur janvier-avril 2009 par rapport à la même période en 2008. Il faut reconnaître que le segment a du potentiel. En effet, en 2008, les Français ont dépensé en moyenne 0,20 E pour les boissons énergisantes, contre 11 E pour les consommateurs britanniques.
Red Bull détrôné aux États-Unis
Qui dit potentiel, dit aussi concurrence. Mais, entre Red Bull - numéro un en France depuis son arrivée en juillet 2008 dans sa version avec taurine -, Burn, Dark Dog et Truc de Fou, auxquels il faut encore ajouter les marques de distributeurs - Carrefour a ainsi lancé une canette à 0,30 E -, il reste encore de la place pour de nouveaux arrivants.
En février, Monster Energy (groupe Hansen's), distribué par Coca-Cola Entreprises, a envahi les rayons de la grande distribution en France. Lancé en 2002 en Californie, Monster Energy a détrôné le

en relation

  • Enseignant
    2737 mots | 11 pages
  • Enseignant
    1262 mots | 6 pages
  • Enseignant
    632 mots | 3 pages
  • Enseignante
    427 mots | 2 pages
  • Enseignante
    1441 mots | 6 pages
  • Enseignante
    1325 mots | 6 pages
  • enseignant
    1532 mots | 7 pages
  • Enseignant
    5780 mots | 24 pages
  • Enseignant
    13798 mots | 56 pages
  • Enseignant
    1631 mots | 7 pages