Entreprendre et gérer

258 mots 2 pages
A). Définition de l’entrepreneuriat.

Le dynamisme des économies repose sur la création d’entreprise. Celle-ci dépend d’entrepreneurs qui prennent le risque de se mettre à leur compte, de se lancer dans des affaires.
L’entrepreneuriat consiste dans la volonté et l’action d’une ou de plusieurs personnes de créer et / ou de développer une entreprise.
On distingue :
- La création pure qui est la forme de création la plus répondue. On parle d’une idée, on développe un projet pour aboutir à une entreprise ;
- La reprise qui consiste à effectuer le rachat de tout / ou partie d’une entreprise existante ;
- La franchise : en devenant franchisé, le créateur s’incère dans un réseau ayant fait ses preuves. Le lancement de l’activité est facilité mais en contre partie le franchisé doit s’acquitter de redevance auprès du franchiseur ;
- La réactivation d’une entreprise en sommeil ;
- L’essaimage : un employeur soutient un salarié dans un montage de projet de création ou de reprise d’entreprise. L’aide peut être financière et / ou en nature (ex : minimum de garantie pendant un certain temps)

B). Le profil de l’entrepreneur.

« Il n’y a pas un caractère d’entrepreneur mais il faut du caractère pour l’être » disait Peter Deucker (1905-2005), le grand théoricien du management.
Le créateur doit avoir les caractéristiques suivantes :
- un besoin d’indépendance et de réalisation de soi ;
- la volonté d’être autonome ;
- la capacité de prendre des initiatives ;
- la volonté et le courage d’aboutir en travaillant beaucoup ;
- le goût du

en relation

  • ENTREPRENDRE ET GERER
    926 mots | 4 pages
  • Entreprendre et gérer
    922 mots | 4 pages
  • Entreprendre et gérer
    328 mots | 2 pages
  • Entreprendre et gérer
    645 mots | 3 pages
  • Entreprendre & gerer - festyvet
    602 mots | 3 pages
  • Management : entreprendre et gerer
    373 mots | 2 pages
  • Chapitre 1 Entreprendre et gérer
    4044 mots | 17 pages
  • regarder
    1185 mots | 5 pages
  • La logique entrepreneuriale
    1248 mots | 5 pages
  • porter plastmimoule
    1000 mots | 4 pages