Entrepreneuriat versus salariat.

Pages: 27 (6614 mots) Publié le: 10 janvier 2011
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=RFG&ID_NUMPUBLIE=RFG_188&ID_ARTICLE=RFG_188_0061

Entrepreneuriat versus salariat. Construction et déconstruction d’un modèle ? par Émile-Michel HERNANDEZ et Luc MARCO
| Lavoisier | Revue française de gestion 2008/8 - n° 188-189
ISSN 0338-4551 | ISBN 978-2-7462-2319-6 | pages 61 à 76

Pour citercet article : — Hernandez n-M. et Marco L., Entrepreneuriat versus salariat. Construction et déconstruction d’un modèle ?, Revue française de gestion 2008/8, n° 188-189, p. 61-76.

Distribution électronique Cairn pour Lavoisier. © Lavoisier. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites desconditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que sonstockage dans une base de données est également interdit.

ÉMILE-MICHEL HERNANDEZ
Universités de Reims

SALARIÉS/ ENTREPRENEURS

LUC MARCO
Université Paris 13

Entrepreneuriat versus salariat
Construction et déconstruction d’un modèle ?
Comment le partage entre salariés et entrepreneurs a-t-il évolué au cours du temps en France ? Un bilan historique, à la fois quantitatif etqualitatif, est nécessaire pour comprendre le jeu des forces en présence dans la recherche d’un équilibre instable entre positions salariées et statuts d’entrepreneurs indépendants. Le recours à l’histoire est alors indispensable pour mieux situer la position charnière de l’époque actuelle sur ce thème sensible et crucial pour l’avenir économique de notre pays.

DOI:10.3166/RFG.188-189.61-76 © 2008Lavoisier, Paris

62

Revue française de gestion – N° 188-189/2008

es gestionnaires ont rarement eu l’idée d’appréhender les questions scientifiques dans la très longue durée, celle du capitalisme lui-même. Depuis la révolution commerciale du Moyen-Âge et de la Renaissance (Lopez, 1974), les entreprises ont été confrontées à un problème de statut de leur force de travail : fallait-ilsalarier durablement les employés ou laisser des formes hybrides habiter les niches infinies du système capitaliste ? Sous l’Ancien Régime la question avait une portée assez limitée en raison de deux phénomènes dirimants : le principe de dérogeance et la fixité des métiers. Aux nobles reconnus par le Roi il était – sauf exceptions – interdit d’exercer toutes professions commerçantes, ce « privilège »étant réservé aux bourgeois. Le terme même de « bourg » vient du fait que les seigneurs médiévaux avaient accordé des franchises d’impôts aux zones de chalandise où s’installaient les marchands, qu’ils soient sédentaires ou « gens de foire » (Miyamatsu, 2008). D’ailleurs la connaissance scientifique du statut de marchand ne survint pas en occident avant l’ouvrage prémonitoire de Benedetto Cotrugliécrit en 1458 (Marco et Noumen, 2008). Et il faudra encore attendre l’économiste Richard Cantillon en 1730 pour que le statut théorique de l’entrepreneur fût enfin précisé. Ce nouveau personnage devait d’ailleurs s’extirper de la condition commune des corporations de métiers pour pouvoir dégager des profits durables (Cantillon, 1755). Avec la révolution industrielle initiée d’abord en Angleterre puisimportée en France au détour des deux siècles (XVIIIe et XIXe), c’est le statut du salarié qui fit débat. Encore fallait-il savoir quelle propor-

L

tion d’individus libres et égaux était concernée par ce pendule dichotomique : entrepreneuriat versus salariat ? Cet article vise donc à dresser un premier bilan quantitatif sur cette question, dans une première partie qui récapitule les enjeux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Salariat
  • ENTREPRENEURIAT
  • Entrepreneuriat
  • Entrepreneuriat
  • Entrepreneuriat
  • entrepreneuriat
  • Entrepreneuriat
  • Entrepreneuriat

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !