Esclavage

2061 mots 9 pages
Intro

« Dieu fit la Liberté, L’homme a fait l’esclavage. »
Cette citation de Marie-Joseph Chenier définit l’esclavage comme étant directement lié a l’Homme puisqu’il en est le créateur.

« L’esclavage est la négation de l’être humain pour le réduire à l’état de force de travail brut. Il est l’une des formes les plus constantes de la domination absolue d’hommes par d’autres hommes. » (Atlas des esclavages).

Cette définition nous pousse à nous poser des questions sur le terme négation de l’être humain et domination d’hommes par d’autres.

Comment l’homme a-t-il pu mettre en place un processus visant à la négation d’un autre homme ? Et Pourquoi ?

I) La déshumanisation par l’esclavage

1) La toute-puissance du maître

Le maître est le propriétaire de l’esclave.
Il a tous les droits sur lui.
Ex : Code Noir : Article 42 : « Pourront seulement les maîtres, lorsqu’ils croiront que leurs esclaves l’auront mérité les faire enchaîné et les faire battre de verges ou cordes […]. » * Le maître s’élève ainsi au rang de surhomme (ou de Dieu) puisque supérieur à un autre être humain.

Des codes sont instaurés. Les droits de l’esclave ne sont pourtant pas respectés. Ex : 1685 : Code Noir
Article 44 : « Déclarons les esclaves être meubles et comme tels entrer dans la communauté, n'avoir point de suite par hypothèque, se partager également entre les cohéritiers, sans préciput et droit d'aînesse, n'être sujets au douaire coutumier, au retrait féodal et lignager, aux droits féodaux et seigneuriaux, aux formalités des décrets, ni au retranchement des quatre quints, en cas de disposition à cause de mort et testamentaire. » * Supériorité du maître qui s’élève au rang de surhomme (s’approprie la vie d’un autre homme).

Le maître peut infliger des mauvais traitements à son esclave sans en être inquiété.
Ex : Marquage au fer des esclaves par leur maître (initiales du maître).
Lors de la Traite négrière, éloignés de la métropole donc ne craignent

en relation

  • Esclavage
    18121 mots | 73 pages
  • esclavage
    9279 mots | 38 pages
  • Esclavage
    864 mots | 4 pages
  • Esclavage
    945 mots | 4 pages
  • Esclavage
    400 mots | 2 pages
  • esclavage
    317 mots | 2 pages
  • Esclavage
    1968 mots | 8 pages
  • Esclavage
    490 mots | 2 pages
  • Esclavage
    784 mots | 4 pages
  • Esclavage
    3046 mots | 13 pages