espagnol

396 mots 2 pages
Pendant deux semaines en août 1936, la dictature nazie d'Adolf Hitler dissimula son caractère raciste et militariste pendant qu'elle accueillait les Jeux Olympiques d'été. Mettant entre parenthèses son programme antisémite et ses plans d'expansion territoriale, le régime utilisa les Jeux Olympiques pour fournir aux spectateurs et aux journalistes étrangers une fausse image d'une Allemagne pacifique et tolérante. En rejetant la proposition de boycott des Jeux Olympiques de 1936, les États-Unis et d'autres démocraties occidentales manquèrent l'occasion d'adopter une position qui (certains observateurs l'ont affirmé à l'époque) aurait pu faire réfléchir Hitler et renforcer la résistance internationale à la tyrannie nazie. Après les Jeux, la politique expansionniste de l'Allemagne ainsi que la persécution des Juifs et autres "ennemis de l’État" s'accélérèrent, aboutissant à la Seconde Guerre mondiale et à la Shoah.

Les jeux Olympiques de Berlin, en 1936 ont constitués un des grands événements de l'Histoire du XXème siècle. Ils débutèrent le 1 août 1936, et finirent quinze jours plus tard, le 16 août. Encadrés par l'appareil militaro-policier de l’État nazi, ces jeux furent conçus comme une grandiose vitrine du national-socialisme, et permirent d’exhiber la puissance de l'Allemagne d'Hitler.

La volonté affichée par les Nazis de contrôler tous les aspects de la vie nationale s’étendit donc au sport. L’imagerie sportive allemande des années 30 servit à promouvoir le mythe de la supériorité raciale des « Aryens » et leurs prouesses physiques.

A Berlin, lors des Jeux Olympiques de 1936, Hitler espérait montrer au monde entier la domination de la race aryenne mais Jesse Owens a prouvé qu'il se trompait et il est entré dans l'histoire en devenant l'athlète le plus titré de cette édition. Owens est également le premier américain à remporter quatre épreuves d'athlétisme sur piste (100 m, 200 m, relais 4 x 100 m et saut en longueur), un record qui n'a pas été battu

en relation

  • les espagnols
    606 mots | 3 pages
  • espagnol
    677 mots | 3 pages
  • Espagnol
    1004 mots | 5 pages
  • espagnol
    388 mots | 2 pages
  • ESPAGNOL
    2341 mots | 10 pages
  • espagnol
    9052 mots | 37 pages
  • Espagnol
    592 mots | 3 pages
  • Espagnol
    482 mots | 2 pages
  • Espagnol
    718 mots | 3 pages
  • Espagnol
    577 mots | 3 pages