Etude de 3 textes sur l'alimentation ( étude ifsi ) : "l'alimentation assistée dans les unités de soins longue durée", "manger, la faim de vie" et " comment optimiser le dépistage de la dénutrition des personnes âgées ?"

Pages: 6 (1266 mots) Publié le: 8 octobre 2012
L'alimentation assistée dans les unités de soins longue durée

Dans cet article est développé une analyse et un raisonnement sur l'aide à l'alimentation.

En effet dans la 1ere partie, on nous montre l'analyse faite dans des unités de soins de longues durée concernant : le nombre de personnes ayant besoin d'assistance dans la prise de leur repas, le temps moyen passé dans la prise d'unrepas, le lieu du repas et pourquoi les personnes ont besoin d'être assistées dans leur prise alimentaire.

Dans la 2 ème partie on nous montre quels peuvent être les problèmes que peut favoriser ou mettre en évidence une alimentation assistée .

Dans l'article, il nous est décrit qu'un repas assisté était d'environ 10,6 min par résident, mais qu'il était très disparate ; 5-6 min pour un étage, 10min  pour un autre ; pour le petit déjeuné,10-11 min pour un étages, 15-1 min pour un autre ; ces temps différents sont expliqués par le niveau de formation des cadres infirmiers.

Les temps d'alimentation peuvent être source de plusieurs problèmes notamment le refus de s'alimenter ou le sentiment du patient d'être pris comme un objet.

Tout d'abord, le fait que la plupart des aliments sontmixés peut créer des problèmes, le fait de voir comme déjeuner une bouillie informe peut rebuter n'importe quelle personne. Le plaisir d'un bon repas est donc annihilé, c'est pourquoi beaucoup de personnes mange très peu ou quasiment plus, car l’alimentation est avant tout un des premiers plaisirs de la vie, et s'il n'existe plus, il ne reste que la fonction nécessaire à la survie.

De plus,chaque personne à une culture culinaire bien distincte, et montre donc son appartenance à une ethnie. Comme chacun a la même nourriture, la dimension culturelle spécifique et propre à chaque personne est effacée, et cela peut induire à un état de dépression chez la personne, se sentant séparée de son groupe.

D'autres problèmes peuvent être liés à l'alimentation assistée, notamment le problèmed'isolement.
Comme dans la plupart des cas, les personnes ayant recourt à cette forme d'alimentation souffrent généralement de troubles praxiques, leur nutrition est faite alors dans leur chambre. En effet, le patient ne voit plus alors plus que son soignant et entraîne donc une exclusion vis a vis de la société qui peut favoriser l’apparition de risque d'anorexie. Normalement, la relation avec lesoignant devrait être une source d'échanges, mais avec le temps d'un repas qui ne dure parfois pas plus de cinq minutes, celle ci est plutôt limitée

Pour régler ce problème différentes solutions pourraient être mises en œuvre:
Avoir des aliments non mixés donc plus consistants.
En effet cela favoriserait l'appétit des patients lors de leur prise alimentaire, en diminuant le nombre de refusde prise de repas mais également une diminution des troubles alimentaires.
Une alimentation variée ( culturellement différente ) serait source de plaisir et de joie de vivre.
Mais d'autres problèmes viendraient s'y rajouter, notamment des difficultés pour certains patients de mastication ou de déglutition du fait d'une nourriture trop consistante, ou encore un temps d'alimentation assistéerallongée, car plus long pour mastiquer que d'avaler une soupe.
Permettre au patient de pouvoir se nourrir en compagnie d'autres personnes.
Favorisant ainsi son appartenance à un groupe et éviter son exclusion, et lui donner ainsi « l'appétit » de vivre.

Mais d'autres problèmes existent, en particulier le fait qu'un patient refuse catégoriquement de se nourrir. La plupart de ces patientssouffre généralement de syndrome démentiel, de souffrance psychique ( dépression), ou souffrance physique, dans ces cas le soignant est partagé entre respect du patient et son devoir de soin. Le soignant doit alors trouver un compromis entre les deux.

Manger, la « faim de vie »

Cet article nous parle de l'importance de l'alimentation pour les personnes âgées.

En effet, la nourriture est très...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'alimentation personnes âgées
  • Etude sur l'alimentation des étudiants
  • Etude du marché de la location longue durée
  • Bilan de l'alimentation des personnes en situation de précarité
  • L'alimentation qui ralonge la vie
  • Attraction et rétention des salariés du commerce de l’alimentation : étude des salariés de la génération y peu...
  • L'alimentation
  • La vie quotidienne sur le front durant la pgm: étude de textes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !