Etude "en attendant godot " de samuel becket

3129 mots 13 pages
Approche

Cette pièce de théâtre est jouée pour la première fois en 1953 ; le monde entier va l'acclamer et la traduire (en plus de 20 langues) .

Explication

D'abord : Elle correspond à la réactivation par les existentialistes d'une prise de conscience pessimiste de l'existence (apparue au 19° avec Schopenhauer et Kierkegaard) et à la notion de Spleen, (reprise ensuite par le mouvement Dada : no future). Pour les existentialistes (Sartre, Merleau-Ponty, Camus, Cioran) la vie repose sur un non-sens, l'existence humaine est absurde, le bonheur est une illusion. (Déjà Pascal, au 17° siècle avait parlé de la misère de l'homme mais pour lui il y avait une issue : Dieu) or depuis Nietzsche, "Dieu est mort".

Cette réactivation est liée aux facteurs historiques attestant de la tragédie humaine :

- Après, la der des der a eu lieu l'holocauste et la guerre de 45, et Hiroshima, Nagasaki.

- Les espoirs soulevés par le marxisme s'effondrent

- Les Blocs Est Ouest créent une instabilité politique

- Une angoisse ambiante se traduit chez Picasso (Guernica) ou Léger

Ensuite : un renouveau s'est opéré dans le théâtre depuis la fin du 19 et le début du 20° :

- Pour Artaud Le théâtre et son double "Le théâtre doit être hallucination et délire".

- Pour les Surréalistes Apollinaire Les Mamelles de Tirésias (1917)

"Il est juste que le dramaturge se servent

De tous les mirages qu'il a à sa disposition

Et qu'il ne tienne pas plus compte du Temps

Que de l'Espace"

- Pour Jarry " Le théâtre ne sera ni d'intrigue ni de caractère, à peine de situation.

La pièce a été écrite par Beckett, né en 1913 en Irlande et vivant en France depuis 37 (exilé à cause des problèmes religieux : il n'est pas catholique). Il a mis 3 ou 4 ans pour l'écrire.

Il est difficile de parler de texte narratif dans la mesure où aucune histoire n'est racontée : Beckett montre deux personnages qui attendent quelque chose et qui s'occupent.

C'est une œuvre qui

en relation

  • en attendant godot
    8131 mots | 33 pages
  • Moliere
    6302 mots | 26 pages
  • En attendant godot
    1111 mots | 5 pages
  • Ma fiche de lecture
    767 mots | 4 pages
  • Oeuvres de beckett
    7957 mots | 32 pages
  • Français
    804 mots | 4 pages
  • Beckett
    909 mots | 4 pages
  • L'absurdité d'attendre
    2864 mots | 12 pages
  • Beckett et bilinguisme
    7514 mots | 31 pages
  • En attendant godot, samuel beckett
    4601 mots | 19 pages