Etude sur le fragment, olivier cadiot

Pages: 10 (2265 mots) Publié le: 27 février 2011
INTRODUCTION

« L’équivalent de la maladie pour le corps est le fragment pour le texte » Pascal Quignard, Petits Traités II, T.VII, XLVème traité.

I. Quelle voix à l’œuvre dans le fragment  ?

1- Une voix à distance ? La description à l’œuvre dans le fragment.

L’objectivité apparente. Enonciateur qui semble en retrait, voir absent ( bulles – maintenant – comme ça – ça fait dubien – c’est reposant – on dirait un reliquaire – au ralenti – vrr- la lumière baisse – nuit.) tournures impersonnelles (ça – c’est – on dirait) ou la brièveté du fragment se limitant à une onomatopée ou un mot. Le fragment semble alors descriptif, rendre compte de quelque chose d’extérieur : « bulles » texte 1 (décor aquatique) ou un son (« vrrr » texte 5.). Sa brièveté concentre l’objectivitéde la description, en ne disant que ce qu’il y a voir, ou à entendre, ce sont des procès sans verbe, ce qui supprime toute subjectivité déictique et modale. le temps employé dans les fragments est le présent, presque atemporel, qui renvoie à une sorte d’énonciation désincarnée. Cette dimension de la description se note particulièrement dans les deux derniers fragments du texte 6,

2- Lefragment comme concentration de la subjectivité et du flux de pensées propres au monologue intérieur ? (statut de l’énonciation, plan de discours)

La subjectivité. Les points d’interrogation nous signifient fortement que nous sommes, dans les fragments comme ailleurs, voire plus qu’ailleurs, dans l’expression d’une subjectivité. Cette subjectivité s’affirme d’abord dans le recours, certes rare,du je ( je nage, je nage, je suis un corbeau). Néanmoins, il faut noter que les échos entre les textes, et les répétitions de fragments d’un texte à l’autre se cristallise dans cette phrase monoverbale qui dit l’action simultanée à l’énonciation. Mais la simplicité de cette phrase monoverbale, ainsi que sa dimension affirmative, qui semble uniquement informative, n’est pas la plus grande expressionde la présence de la subjectivité dans les fragments.

Celle-ci se manifeste essentiellement dans les interrogations rhétoriques du texte 3 qui sont comme des commentaires sur le monde extérieur (cf. l’image est un objet extérieur nouveau qui se présente au narrateur ce que révèle la première interrogation, qui précède l’image et de ce fait l’introduit. On voit ici que c’est la subjectivitédu narrateur qui nous dévoile les objets du monde extérieur par son regard, et non pas le monde extérieur qui s’impose brutalement à son regard et qu’il commente ensuite. En effet, l’image extérieure est encadrée, elle est intégrée à la page par les fragments. L’interrogation prépare l’arrivée de l’image et réduit la brutalité de son insertion.

On peut constater ce même rapport aux objetsextérieurs par le texte 6, où le premier paragraphe développe une description d’un lieu extérieuret où le fragment se pose comme commentaire de ce lieu : le lieu est « gras » (…) « congre pourri » et le fragment : « mal au cœur éternel » est un commentaire au sens où il rend compte de l’état du narrateur face à ce lieu.

II. D’un fragment à l’autre 

1- « pensées en piècesdétachées » incohérence apparente mais système uni autour de la formee monologique, d’une syntaxe et d’un lexique relevant de l’oralité.
2-
Sur le plan lexical, comme sur le plan énonciatif, on note la difficulté de produire une morphologie commune aux fragments. On a pu le voir, ils peuvent à la fois être pleinement descriptifs, de manière brutale de part leur brièveté, ou au contraire rendre compte de l’étatd’âme du narrateur, notamment par par des interrogations rhétoriques ou des commentaires. L’unité de cet ensemble que forme les fragments peut probablement se cristalliser dans une citation de Retour : « pensées en pièces détachées ». Cette idée souligne l’idée de morcelement mais également l’idée d’un système décomposé, qui peut donc sembler au premier abord incohérent, mais qui garde...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude du fragment 411
  • Etude de fragment de théâtre i de beckett
  • Olivier
  • Olivier
  • Olivier
  • Olivier
  • Olivier
  • Olivier

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !