etudier

Pages: 14 (3297 mots) Publié le: 14 août 2014
Parenté et Mort

chez les Wolof
Traditions et Modernité
au Sénégal

Nouvelles Etudes Anthropologiques
Collection dirigée par Patrick Baudry
Une libre association d'universitaires et de chercheurs entend
promouvoir de Nouvelles Etudes Anthropologiques. En privilégiant
dans une perspective novatrice et transversale les objets oubliés, les
choses insolites, les réalités énigmatiques, lesunivers parallèles, les
«Nouvelles Etudes Anthropologiques» interrogeront surtout la Vie, la
Mort, la Survie sous toutes leurs formes, le Temps avec ses mémoires
et ses imaginaires, la Corporéité dans ses aspects fantasmatiques et
ritualisés, le Surnaturel, y compris dans ses croyances et ses
témoignages les plus extraordinaires. Sans renoncer aux principes de
la rationalité, les «NouvellesEtudes Anthropologiques» chercheront à
développer un nouvel esprit scientifique en explorant la pluralité des
mondes, les états frontières, les dimensions cachées.
Déjà parus
Alain ANCIAUX, Ethna-anthropologie
du karaoké, 2009.
Claude FINTZ (Coordonné par), Les imaginaires du corps en
mutation, 2008.
Henri-Pierre JEUDY, Maria Claudia GALERA et Nobuhiko
OGA W A, L'effet transculturel,2007.
Serge CHAUMIER, Réflexions sur les arts de la rue, 2007.
Patrick BAUDRY, La place des morts, 2006.
Alain MONS, Paysage d'images, 2006.
Lydie PEARL, Que veut la foule ?, 2005.
Thilda K. MOUBA YED, La danse, conscience du vivant, 2005.
Elisabeth GESSA T-ANSTETT, Liens de parenté en Russie
post-soviétique, 2004.
Colette MÉCHIN, Isabelle BlANQUI S, David LE BRETON,
Le corps et sesorifices, 2004.
Sous la direction de Claude FINTZ, Le corps comme lieu de
métissages, 2003
Serge CHAUMIER, Des musées en quête d'identité, 2003.
Claude FINTZ (dir.), Du corps virtuel... à la virtualité des
corps,2002.
Paola BERENSTEIN JACQUES, Les favelas de Rio: un défi
culturel, 2001.

Lydie PEARL, Corps, sexe et art, 2001.

Lamine Ndiaye

Parenté et Mort

chez les Wolof
Traditions etModernité
au Sénégal

PRÉFACE

DE PATRICK

L'Harmattan

BAUDRY

@L.HARMATTAN.2009
5-7, rue de l'École-Polytechnique;

75005

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan I @wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-08625-8
EAN : 9782296086258

Paris

Sommaire

Remerciements
Préface
Avant-propos
Transcription des termes wolof
Cartes du SénégalIntroduction générale
Cadre général
Le « terrain »
Le pays wolof
L'origine des Wolof
Le mode de fonctionnementde la société wolof

-

PREMIÈRE PARTIE:

9
11
13
14
17
17
18
18
20
27

DE LA NAISSANCE À LA MORT

Chapitre 1: LES SYMBOLIQUES PARENTALES

33

Définition de la parenté wolof
Les éléments constitutifs de la personnalité wolof
La notion de mort
Le sens de la vie33
36
53
110

Chapitre 2: LES ATTITUDES DE LA PARENTÉ ET DE
L'ALLIANCE FACE À LA MORT

143

Le déni de la mort ou la mort à jouer
La parenté à plaisanterie et ses rapports avec la mort
Alliance et mort chez les Wolof

144
152
157

DEUXIÈME PARTIE: PARENTÉ, ALLIANCES ET
PRATIQUES FUNÉRAIRES
Chapitre 1 : LE DÉBUT DES FUNÉRAILLES

169

Chapitre 2 : LES CÉRÉMONIES FUNÉRAIRESLes cérémonies commémoratives du décès

221
222

Chapitre 3 : LE DEUIL ET SES OBLIOATIONS RITUELLES
La durée du deuil
Les condiûons du deuil
La nécessité du deuil
Le veuvage ou le muuru
La fin du veuvage ou la marque du deuil bien accompli: le summi
TROISIÈME PARTIE:

237
239
240
244
249
254

LA TRANSPOSmON DE LA
PARENTÉ AU CIMETIÈRE

Chapitre,l -:DIFFÈRENCES ENTRE CULTE DESMORTS ET
CULTE DES ANCÊTRES
263
Chapitre 2 : L'EXEMPLE DE LA NÉCROPOLE DE TOUBA

291

SIri" Tuubaa ou le marabout de Touba

292

Le monde des disparus

293

Espace et repœsentations, sociales chez les Wolof:
espace matériel et espace immatériel

302

Rapports morts-vivants

303

CONCLUSION GÉNÉRALE

311

BmLIOGRAPmE

315

Remerciements
Aucune œuvre ne peut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • etudier
  • Etudier
  • Etudier
  • Etudier
  • etudier
  • etudier
  • Etudier
  • etudier

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !