Explication de la cigale et la fourmi

866 mots 4 pages
Résumé « La Cigale et la Fourmi »
La cigale, occupée à chanter pendant l’été, n’a pas fait de réserves de nourriture pour l’hiver. Quand ses rigueurs arrivent, elle est contrainte d’implorer sa voisine, la fourmi. Elle lui demande un prêt qu’elle s’engage à rembourser au plus tôt. Mais la fourmi est avare ; narquoise, elle rappelle à la cigale qu’elle chantait l’été et conclut, au terme d’un affrontement verbal, qu’elle peut bien danser l’hiver.
Explication
Dans les Fables, la hiérarchie animale est une structure immuable : le fort, celui qui détient le pouvoir - qu’il soit physique, institutionnel ou financier (ici représenté par la fourmi)-sera toujours plus fort que le faible, condamné à sa faiblesse comme un destin cruel. La cigale, comme beaucoup d’autres animaux, voudrait inverser cette loi, le cours fatal des choses qui lui échappe, preuve qu’elle est rangée dans la classe des soumis et des exploités. Tout d’abord, elle voudrait modifier le cours du temps : elle regrette l’été, saison des plaisirs faciles. Avec l’hiver arrive la bise : plus rien à manger. La soudaineté du passage des saisons, enregistrée par le passé simple du vers 3, surprend l’animal imprudent (« se trouva » indique la part de hasard subi dans ce changement). De plus, la situation initiale de la fable développe un état de manque (« fort dépourvue »).
La requête de la cigale consiste en un prêt pour la morte saison. La cigale demande à peine quelques subsides (« quelque grain ») mais, en réalité, elle exige beaucoup puisqu’elle prie la fourmi d‘effectuer un prélèvement sur son capital et de lui redistribuer. Elle introduit la fourmi dans la pratique de l’échange, de la circulation des biens. Mais la cigale n’est pas une cliente fiable. Le placement est à risque : la cigale dépense sans compter (« se trouva fort dépourvue »).
Il résulte de l’échec de la cigale la permanence de la loi qui régit les rapports de force : le faible ne peut atteindre le fort. Atteindre le fort supposerait au

en relation

  • Explication de texte de La Cigale et la Fourmi
    8328 mots | 34 pages
  • columbo
    848 mots | 4 pages
  • Analyse la cigale et la fourmi
    691 mots | 3 pages
  • Dissertations
    466 mots | 2 pages
  • I, 1 La Cigale et la Fourmi
    2036 mots | 9 pages
  • La fable et ses illustrateurs
    1889 mots | 8 pages
  • La fontaine
    7445 mots | 30 pages
  • Les fables sont- elles pour les enfants?
    2096 mots | 9 pages
  • Dissertation sur les fables de la fontaine critique rousseau
    2174 mots | 9 pages
  • Les quenouilles
    761 mots | 4 pages