Explication d’un texte de freud sur l’inconscient, extrait de “l’abrégé de psychanalyse” (1938).

Pages: 5 (1150 mots) Publié le: 6 février 2011
I Mise à jour de l'idée essentielle du texte.

Freud, dans cet extrait de son Abrégé de psychanalyse, se donne pour but d'exposer et d'affirmer la théorie selon laquelle on ne peut entièrement assimiler le psychisme au conscient, au sens où il convient d'affirmer l'existence et le pouvoir d'un inconscient psychique. Il s’agit donc ici de s'opposer à la thèse classique de l'identité de la penséeet de la conscience (thèse au fondement de la psychologie traditionnelle), opposition essentielle pour Freud puisqu'elle constitue la prémisse essentielle de la psychanalyse, comme il l'affirmait lui-même dans son Essai de psychanalyse. L'intention de Freud est donc bien de nier dans ce texte, cette théorie répandue (qui était celle de Descartes par exemple, d'Alain, de Sartre et de la traditionhumaniste en général) selon laquelle on ne peut parler de la pensée qu’en lui attribuant le caractère de la conscience, caractère commun à tous les phénomènes psychiques par opposition au biologique, ce qui revient à lui conférer un statut privilégié et autonome. Il convient donc selon Freud d'opposer à cette psychologie une nouvelle théorie qui permet de rentrer dans une compréhensionscientifique de l'esprit humain (Freud écrit cela en 1938).

II Analyse de la démarche générale du texte (4 parties).

A) Une fausse évidence partagée par tous.

L. 1 à 7: Le texte proposé est de nature réfutative et polémique. En effet, Freud ne se contente pas d'affirmer une théorie, mais il évoque tout d’abord les insuffisances des conceptions psychologiques antérieures. “Tous ou presque s'accordent”: Freud vise ici en effet la philosophie classique dans son ensemble autant que l’opinion commune. Il reprend donc pour commencer la thèse classique de l'identité de la conscience et de la pensée (théorie selon laquelle “tout ce qui est psychique est conscient“) et évoque ironiquement à ce sujet l'illusion d'une fausse évidence à laquelle succombe la plupart des hommes. La conscience, dans cetteperspective classique est alors une chose “indescriptible“ ? Pourquoi Freud utilise-t-il cet adjectif parler de la conscience? Si l’esprit est entièrement conscience, il peut donc se connaître lui-même pleinement ; rien ne demeure en lui ignoré, obscur, puisqu’il est transparent à soi. La pensée comme conscience coïncide donc parfaitement avec elle-même et se connaît directement par retour sursoi. La conscience est alors une pensée intuitive et personnelle, immédiate, qui se comprend dans l’instant même sans avoir besoin de rentrer dans un processus de description ou d’étude. En somme, nous savons ce que nous pensons au moment même où nous le pensons et cela n’a pas besoin de faire l’objet d’une description. Penser que la pensée n’est que conscience, c’est en effet penser que l’esprit ala capacité de s’observer soi, de se connaître entièrement à travers une intuition directe et introspective.

B) Un obstacle pour la psychologie.

L.7 à 16: Cette conception de la pensée est un obstacle pour la science du psychisme, selon Freud, et relève d'une théorie psychologique que nous pourrions qualifier de “préscientifique”. L'idée de Freud est d'affirmer ici que cette conception estune “impasse” et ne permet pas de mener une investigation qui puisse rendre compte de qu'est l'esprit humain: “L'investigation scientifique se retrouve ici devant un mur“.. Bref, avec cette idée cartésienne, il est impossible de comprendre en fait ce qu'est l'esprit et d'en rendre compte scientifiquement. La psychanalyse pourra remédier aux déficiences de cette vue préscientifique de l'esprit enniant l'assimilation du psychique au conscient et en posant l'idée d'un inconscient psychique. La psychologie peut alors selon Freud rentrer dans un processus de compréhension de certains phénomènes mentaux : la science de l’esprit ne peut commencer que si l’on présuppose des processus en lui inconscients. On peut alors éclairer les phénomènes psychosomatiques, les relations de l’esprit au corps...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Explication de texte : L'inconscient de Freud
  • Explication d'un texte de Freud
  • Explication de texte l'hypothèse de l'inconscient : freud
  • Commentaire texte de freud (extrait de introduction à la psychanalyse)
  • Explication de texte : extrait de Malaise dans la civilisation de Sigmund Freud
  • Freud, l'inconscient de la psychanalyse
  • Explication d'un extrait du texte ethique de spinoza
  • Commentaire de texte de l'inconscient de freud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !