Explications et commentaires de l'éthique

2325 mots 10 pages
Ces explications ont pour but de rendre le texte de l'Éthique plus accessible. Elles s'adressent surtout à des débutants en philosophie. Les "commentaires" mettent plutôt en avant un effort de compréhension du texte plus poussé et qui comme tel relèvent davantage d'une interprétation pouvant être jugée discutable.

1. Éthique : le but de la recherche philosophique n'est pas de rester purement théorique. Le but de la philosophie spinoziste est pratique, c'est-à-dire qu'il s'agit de transformer sa façon d'être et d'agir.

La technique est une action dont la finalité est extérieure à "l'agent", c'est-à-dire celui qui agit : il est en effet question de produire une "œuvre" qui ne se confond pas avec celui qui l'a produite. La pratique est une action dont le résultat est intérieur : il s'agit de transformer "l'agent" ou l'acteur lui-même.

On peut distinguer (depuis Kant et donc après Spinoza) à l'intérieur de la pratique 3 espèces différentes : la pragmatique, la morale, l'éthique. La pragmatique concerne les actes pratiques visant une transformation de soi qui ne vaut pas par elle-même : par exemple, dans l'instruction, celui qui apprend un savoir n'est plus le même une fois qu'il sait, il passe de l'état d'ignorant à celui de "savant", mais ce nouvel état ne vaut pas par lui-même, mais uniquement pour ce qu'il permet d'obtenir : de bonnes notes pour l'écolier, de quoi exercer un métier pour l'étudiant... Le travail lui-même, tel qu'il est conçu ordinairement, ne vaut que pour son résultat : qu'il s'agisse de la récolte ou d'un salaire, or le travail transforme le travailleur lui-même...

La morale consiste à "faire le bien", ce qui suppose qu'on a plutôt tendance à faire le mal ou à agir d'une façon qui n'est ni bonne ni mauvaise. Au moyen de l'examen de conscience ou bien de sermons adaptés, on est censé devenir meilleur, c'est-à-dire quelqu'un de différent. Contrairement à la pragmatique, la morale a sa fin en elle-même, car elle suppose le

en relation

  • Analyse de l’éthique dans la prise de décision du manageur opérationnel. etude qualitative et proposition d’une échelle de mesure
    1122 mots | 5 pages
  • Economie manageriale
    1219 mots | 5 pages
  • Dissertation
    1541 mots | 7 pages
  • Le coeur
    4099 mots | 17 pages
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme WEBER
    1754 mots | 8 pages
  • Une méthodologie de l’épreuve écrite du concours
    2006 mots | 9 pages
  • L'exportation cattier
    1635 mots | 7 pages
  • Diagnostic export cattier
    1613 mots | 7 pages
  • ethique affaires
    9892 mots | 40 pages
  • La fusion au maroc
    1138 mots | 5 pages