exposé sur la liberté

Pages: 12 (2796 mots) Publié le: 8 juillet 2014
EXPOSE PHILOSOPHIQUE



THEME :
LA LIBERTE





MEMBRE DU GROUPE
Suzane Bognissou Daniel Sagna Marieme Diédhiou Amadou Lamine NdiayeJoséphine Henriette Sarr Saïd Traoré






PLAN

Introduction

I). Les lois comme obstacles à la liberté
a). La liberté physique
b). Les lois limitent la liberté de chacun
c). Les lois conditions indéniables pour une vie en société
II). La liberté intérieure1). La liberté morale
2). La liberté de penser
III). La liberté intérieure dépend de la liberté extérieure
1).Critique des doctrines du stoïcisme et de l’existentialisme
2). Liberté politique
IV). Liberté et Déterminisme
1).Les différentes formes de déterminisme
Populaire ou fatalisme
Théologique
Métaphysique
Scientifique
2). Libre arbitre et responsabilité
Conclusion


IntroductionLa liberté… Quel joli mot ! La liberté est un idéal. C'est justement parce qu'il nous plaît tant qu'il faut s'en méfier.
LIBERTÉ : c’est un de ces détestables mots qui ont plus de valeur que de sens ; qui chantent plus qu’ils ne parlent ; qui demandent plus qu’ils ne répondent ; de ces mots qui ont fait tous les métiers, et desquels la mémoire est barbouillée de Théologie, de Métaphysique, deMorale et de Politique ; mots très bons pour la controverse, la dialectique, l’éloquence ; aussi propres aux analyses illusoires et aux subtilités infinies qu’aux fins de phrases qui déchaînent le tonnerre.
Paul Valéry, Regards sur le monde actuel, « Fluctuations sur la liberté » (1938)

Habituellement, la liberté est conçue comme la capacité d’agir sans contrainte, ou encore comme la facultéd’effectuer des choix sans y être obligé ni forcé. La liberté exprime l’aspiration humaine la plus profonde, le désir d’échapper a toute contrainte, à toute obligation. Le nécessaire s’oppose au contingent ou au possible, selon qu’une part de liberté est laissée ou non a l’action humaine. La liberté tendrait donc à se confondre avec le libre arbitre, c'est-à-dire la capacité de se déterminer parsoi-même, spontanément et volontairement.
I) Les lois comme obstacles a la liberté
a) Liberté physique
La liberté consiste à faire ce que l’on veut dans les limites de ce que l’on peut. Etre ligoté ou enfermé est une limitation de la liberté physique de mouvement. On peut vouloir circuler dans le monde librement, courir plus vite mais vouloir devenir un dieu relève plutôt du rêve ou de la folie.
b)Les lois limitent la liberté individuelle
A première vue, La liberté ainsi définie, s’oppose à la loi, car la loi constitue bien une entrave extérieure a l’action individuelle. Les lois humaines seraient donc des entraves à la liberté et nous serions plus libres à l’état de nature qu’à l’état social. La liberté culminerait dans l’absence de loi, une absence qui laisse libre cours à la liberté etne lui oppose aucune entrave. Or, l’absence de loi suppose aussi l’absence de chef, car le chef est là pour faire respecter la loi et même, en plusieurs cas, pour en imposer. Voilà pourquoi la figure du chef aussi est appelée à disparaître pour sauvegarder le libre cours de la liberté. C’est là qu’il faut préconiser l’anarchie, et l’on ne s’étonne pas que le slogan des anarchistes soit d’ailleurs :« La liberté ou la mort ! »

c). Les lois sont la condition de la liberté collective
Mais si la loi m’interdit de nuire à autrui (et limite ainsi ma liberté), elle interdit aussi à autrui de me nuire. Ce que je perds en liberté, je le gagne en sécurité. La liberté de chacun s’arrête là où commence celle d’autrui, et pas avant, comme l’affirme la déclaration des droits de l’homme de 1789....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exposé Anonymous
  • EXPOSE LIBERTE DASSOCIATION 1
  • Exposé la liberté guidant le peuple
  • Exposé anglais de la statue de la liberté
  • Exposé statue liberté
  • Expos Libert D Expression
  • EXPOSE RÉFÉRÉ LIBERTÉ
  • Liberté d'expression (exposé)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !