Exposé sur l'etre en tant qu'etre selon Aristote

3582 mots 15 pages
SOMMAIRE
INTRODUCTION 2
I- ÉTYMOLOGIE DU MOT MÉTAPHYSIQUE 3
II- CONCEPTION PREMIERE DE L’ETRE 3
1- Parménide 3
2- Platon 4
III- LA METAPHYSIQUE ET LES AUTRES SCIENCES 4
1- Les mathématiques 5
2- La physique 5
3- La biologie 5
IV- LES 4 CAUSES PREMIÈRES DE L’ETRE CHEZ ARISTOTE 6
V- LA MÉTAPHYSIQUE SCIENCE DE L’ÊTRE EN TANT QU’ÊTRE 7
La subdivision de la métaphysique 7
1- La métaphysique dite spécial 7
1.1- La Théologie 7
1.2- La Psychologie 8
2- La métaphysique dite générale se subdivise en trois disciplines 8
2.1- L’Ontologie 8
2.2- La Théodicée 9
2.3- La Critique de la raison 9
VI- MÉTAPHYSIQUE SCIENCE DE L’ÊTRE EN TANT QU’ÊTRE AU XXIÈME SIÈCLE. 9
CONCLUSION 11
BIBLIOGRAPHIE : 12

INTRODUCTION

La Métaphysique constitue un des sommets de la philosophie de l’Antiquité et eut une influence fondamentale sur toutes les philosophies postérieures. Aristote y développe notamment une science de "l'être en tant qu'être", une ontologie et une théologie. Il cherche donc la science qui étudie "l'Être en tant qu'être" et ses attributs essentiels. Car les autres sciences découpent une certaine partie de l'être et en étudient l'attribut essentiel. Mais ce qui est cherché, ce sont les principes premiers et les causes les plus élevées. Cependant, dans l’étude de ce fragment de texte d’Aristote tiré du livre Γ de la Métaphysique d'Aristote, nous tenterons de développer ces interrogations. Non seulement, en parlant de ceux qui ont eu à aborder la question de l’être avant Aristote. Mais tout d’abord, en faisant une petite nuance entre l’objet d’études de la métaphysique et celui des sciences particulières. En suite, nous parlerons des quatre causes qui déterminent l’être chez Aristote et la métaphysique comme science de "l’être en tant qu’être". Et enfin, Nous verrons si la métaphysique est de nos jours une illusion ou une réalité.

I- ÉTYMOLOGIE DU MOT MÉTAPHYSIQUE Il est très délicat de vouloir définir la métaphysique

en relation

  • Biographie d'aristote
    2297 mots | 10 pages
  • Aristote Les Copains Finale
    2179 mots | 9 pages
  • Satiere de moliere de la medecine
    3664 mots | 15 pages
  • Lanature humaine chez kant
    1817 mots | 8 pages
  • tgola
    5922 mots | 24 pages
  • HISTIOIRE
    16888 mots | 68 pages
  • Candide
    4785 mots | 20 pages
  • Éthique à nicomaque, de la vertu, livre ii, 1, 1103 b commentaire
    2777 mots | 12 pages
  • l'avenir de la phylosophie
    14923 mots | 60 pages
  • Aristote
    15542 mots | 63 pages