Nietzsche humain trop humain

898 mots 4 pages
Le premier aphorisme de ce chapitre annonce le sujet du livre, sujet qui donne une explication du titre : la philosophie historique. Cette philosophie historique découle d'une réévaluation des problèmes philosophiques rendue possible par la réfutation de la métaphysique. En effet, la métaphysique explique l'origine et la nature de tous les concepts moraux, religieux, philosophiques, en y introduisant une division temporelle caractéristique qui leur attribue une valeur supranaturelle. Par exemple, la vérité, la raison, etc. auront une origine surnaturelle, cela veut dire qu'elles ne sont pas engendrées, autrement dit qu'elles sont éternelles, par opposition au caractère éphémère ou vain de l'erreur, des passions, etc.

Or, toute explication métaphysique étant écartée, la question se pose de savoir comment nous pouvons encore expliquer ces concepts, ces sentiments, etc. Par exemple, si la vérité n'est pas éternelle, quelle relation a-t-elle avec l'erreur ? La vérité, de ce point de vue, pourrait être une variété de l'erreur. Ce qui est ici écartée, ce sont les explications métaphysiques qui opposent par nature des concepts ou des comportements psychologiques. D'une manière générale, il faut comprendre comment certaines réalités naissent les unes des autres, la vérité de l'erreur, l'altruisme de l'égoïsme, etc.

Cela suppose de faire l'histoire de ces réalités, et d'en faire une analyse comparable à l'analyse chimique. Ceci démontre en particulier l'importance de la psychologie pour comprendre la genèse des valeurs humaine (par exemple, plus tard, dans Par-delà bien et mal, première partie, Nietzsche fera une pshychologie des philosophes). Nietzsche énonce dès ce premier aphorisme ce que devrait être une méthode débarassée de la perspective métaphysique :

l'observation morale scrupuleuse et fine ; l'art de la nuance : la réalité est faite de degrés ; la nécessité de formuler une théorie de la sublimation des instincts pour expliquer la nature de toutes les

en relation

  • Nietzsche Humain Trop Humain
    1877 mots | 8 pages
  • Commentaire de humain, trop humain de nietzsche
    3283 mots | 14 pages
  • Nietzsche et la morale humain trop humain
    1815 mots | 8 pages
  • Nietzsche, humain trop humain. l'art
    2952 mots | 12 pages
  • Explication texte de nietzsche (humain trop humain)
    1100 mots | 5 pages
  • Explication de texte : "humain, trop humain" de nietzsche
    1884 mots | 8 pages
  • Humain trop humain §611 nietzsche - commentaire
    739 mots | 3 pages
  • Explication du texte de nietzsche, extrait de humain, trop humain :
    2137 mots | 9 pages
  • Nietzsche, et la question du génie extrait de humain, trop humain
    1571 mots | 7 pages
  • F. nietzsche, humain, trop humain le libre arbitre
    2566 mots | 11 pages