face à la montée des incertitudes

2679 mots 11 pages
Les mutations socio-économiques et culturelles affectent profondément le rôle et la place des institutions d’aide et d’action sociales. Elles ont révélé certaines limites des interventions publiques menées ces dernières décennies dans le domaine de l’action sociale et du travail social, alors même que ces dernières ont renouvelé leurs approches pour mieux lutter contre les nouvelles formes d’inégalité et d’exclusion. Afin de fournir des éléments de réflexion sur les transformations en cours qui affectent directement les pratiques des travailleurs sociaux, nous avons souhaité interroger le sociologue Robert Castel. Il nous livre son analyse sur les évolutions du travail social à l’aune des métamorphoses de la « question sociale » et de l’apparition progressive de la question dite « ethnique ».
2
Informations sociales : Qu’entendez-vous précisément par la notion de « précariat », utilisée dans vos écrits pour désigner les nouvelles formes d’insécurité sociale ?
3
Robert Castel : Depuis une dizaine d’années, on pourrait schématiquement dire qu’il y a eu passage de la précarité au précariat. En effet, il faut repenser la précarité qui ne peut plus être conçue seulement comme une situation provisoire, dont on sort en règle générale. Je crois que le phénomène nouveau, qui ne l’est certes pas complètement, est une sorte d’installation dans la précarité pour beaucoup de jeunes et de moins jeunes. L’hypothèse que je pose est la constitution d’une nouvelle strate de la division du travail qui serait en deçà du salariat à proprement parler, si l’on entend par salariat une forme stable d’emploi sous forme de contrat à durée indéterminée. Or, il existe de plus en plus d’activités qui ne sont pas des emplois au sens fort du mot, mais qui se caractérisent par l’intermittence, par l’alternance de périodes d’activité et de non-activité. Cette strate infra-salariale est une sorte de nouveau régime de l’organisation du travail qui introduit une précarité permanente. On peut

en relation

  • Arrêt préfect erignac
    3241 mots | 13 pages
  • Analyse d'arret méthodologie
    490 mots | 2 pages
  • Moyennisation SES
    1113 mots | 5 pages
  • Peut on opposer le devoir a la liberté
    1916 mots | 8 pages
  • Dds crèche
    540 mots | 3 pages
  • Anthologie
    1981 mots | 8 pages
  • dissert le conseil constitutionnel est il une vrai cour constitutionnelle
    861 mots | 4 pages
  • RC Th2
    1272 mots | 6 pages
  • Hda Jaures Zebda
    1027 mots | 5 pages
  • Dossier economie
    948 mots | 4 pages
  • Analyse de l'arracheuse de temps
    2034 mots | 9 pages
  • Sujet bts bons vents
    2268 mots | 10 pages
  • Fiche de lecture - trois leçons sur l'Etat providence
    3333 mots | 14 pages
  • Les sujets postverbaux dans le francais enfantin
    3790 mots | 16 pages