Facteurs de réussite et d'échec scolaire en milieu populaire

522 mots 3 pages
L'emploi combiné avec les études peut être désavantageux

Les conditions de vie des étudiants et le type de programme d’études suivi en Université semblent être des facteurs qui aient des effets néfastes quant aux difficultés relatives à concilier études et travail. La plus part des étudiants commencent à combiner études et travail au début des années supérieures et cela n'est parfois pas facile. La difficulté de conciliation varie selon si celle la est choisis ou contrainte.
Certains étudiants, pense pouvoir combiner études et travail car leur horaires à l'Université sont flexibles et parce que, malgré une charge de travail ils sont capable de faire les deux, et donc ils font cela parce qu'ils en ont l'envie et sont motivés.
Pour venir étudier en Université, d'autres étudiants sont dans l'obligeance de quitter le nid familial, car l'Université choisis est loin, et ils donc de nouvelles obligeance, le loyer à payer.
Pour une partie de ces étudiants, les parents seront derrière eux, en les aidant ou en payant totalement le loyer, parce qu'ils le souhaitent et le peuvent.
Mais, tous n'ont pas cette chance, d'autres se verront obligés de trouver un emploi, et de concilier études et travail. Mais où cela va les mener ? À la réussite ou à l'échec ?
Un étude de l'INSEE, Emploi de 1992 à 2002, montre que combiner études et travail à un impact néfaste sur la réussite à l'université. Si les étudiants exerçant une activité économique rémunéré n'avait pas travailler, il aurait une probabilité de 43 points de réussir leur année, toujours selon enquête de l'INSEE.
D'autres, pensent que la conciliation études/travail ne peut être que bénéfique, quant à leur avenir professionnel. Ceux la, pensent que leur travail, qu'il soit en relation avec leur études ou pas, leur permet d'acquérir de compétences qui, dans leur avenir, ne pourront que leur être utile. Ceux-ci voient le travail alors comme une chance, une possibilité vers l'insertion future dans le monde du travail.

en relation

  • Facteurs de réussite et d'échec scolaire en milieu populaire
    10073 mots | 41 pages
  • Bernard lahire, tableaux de famille
    5245 mots | 21 pages
  • La mobilité sociale
    1334 mots | 6 pages
  • Dissertation sur l'échec scolaire et les inégalités sociales
    1871 mots | 8 pages
  • Echec scolaire
    4783 mots | 20 pages
  • Psychopédagogie
    9076 mots | 37 pages
  • L'échec scolaire
    7536 mots | 31 pages
  • Le comique, facteur du rire
    1616 mots | 7 pages
  • Inégalité sociale à l'école
    4712 mots | 19 pages
  • Sciences de l'éducation
    17747 mots | 71 pages