Fama French

3413 mots 14 pages
Thème 4

Les environnements en changement : la montée en puissance de nouveaux enjeux

La nature

Le mot nature n’est presque plus utilisé. Il a été progressivement remplacé par le concept d’environnement. C’est un peu comme si on se débarrassait d’un terme assez affectif (nature) pour adopter un terme plus technique.
 Serait-ce un signe que notre civilisation s’éloigne peu à peu de la nature ?

Définition du développement durable : « répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins. » (cf rapport de l’ONU)
 Comment concilier protection de l’environnement et développement économique ?

I. La prise en compte des enjeux environnementaux : une préoccupation relative récente.

1. La conception judéo-chrétienne puis rationaliste de la nature comme ressource

a. De la conception judéo-chrétienne …

La nature est d’abord considérée par l’homme comme une ressource (pour s’habiller, manger, etc…)
=> Dans le livre de la Genèse, Dieu dit aux hommes, « soyez féconds, soyez …. » => la nature est un don de Dieu à l’homme pour leur permettre de vivre, c’est une ressource.

b. … au mot d’ordre cartésien : « maitre et possesseur de la nature »

L’idéal de la philosophie rationaliste est que le savoir nous permet de maitriser notre environnement extérieur c'est-à-dire la terre et la nature.
Premier souci de l’homme : maitriser, apprivoiser la nature
Puis vient le souci de protéger la nature

2. La prise de conscience des enjeux écologiques dans les années 70

a. Une préoccupation millénaire

Historiquement on retrouve une préoccupation à chaque fois qu’on a infligé une destruction à la nature.
Exemple des Cèdre au Liban car le Liban a fondé son économie sur la construction de palais et de bateau et a procédé à une déforestation massive.
Exemple de l’île de Pâques : trop de pression démographique ayant mis à sec les ressources disponibles ce qui a provoqué la

en relation

  • Medaf
    23101 mots | 93 pages
  • Modele d'evaluation des prix des actifs et les anomalies du marché
    2572 mots | 11 pages
  • Transparence financière
    10674 mots | 43 pages
  • Fait et institution economique
    550 mots | 3 pages
  • Performance fin fusion
    7076 mots | 29 pages
  • Controverse sur l’hypothèse d’efficience informationnelle: problème de définition et éclairages épistémologiques
    7106 mots | 29 pages
  • Econométrie de la finance
    1447 mots | 6 pages
  • Medaf
    2415 mots | 10 pages
  • politique monétaire
    23408 mots | 94 pages
  • Efficience informationnel
    3177 mots | 13 pages