Faut- il flexibiliser le travail pour resoudre le chaumâge dans les pays développés?

2071 mots 9 pages
CERCLE DE REFLEXION DES ETUDIANTS DE LA DOUIGNY
C.R.E.DO
Sous-commission conférence débat

Conférence-débat
Thème : L’écologie, science de l’équilibre
Objectif : Acquérir des notions en écologie en vue de s’interroger de manière plus raisonnée et plus systématique sur les conséquences de nos actes dans le milieu naturel et sur nos relations avec ce dernier.

Plan:
Introduction
I/Histoire de l’écologie
II/Clarification des concepts
III/Les applications de l’écologie
IV/La notion de crise biologique
V/Les différentes disciplines scientifiques de l’écologie
V/Disciplines dérivées du mot écologie
Conclusion

Introduction :
La mode est à l’écologie. Ce terme est employé un peu partout, parfois de façon abusive. On a des voitures écologiques aussi bien que des candidats écologiques. Mais cette mode à un fondement sérieux : L’inquiétude de l’homme face aux destructions engendrées par la civilisation industrielle, face aux pollutions et à la disparition de plusieurs espèces de plantes et d’animaux.
Comment protéger la nature ?
Comment enrayer les effets nocifs du progrès ?
Comment préserver l’équilibre entre la nature et les activités humaines ? Autant de questions que l’écologie aide à résoudre.

I/Histoire de l’écologie :
L'écologie en tant que science est généralement considérée comme récente, étant seulement devenue prééminente dans la seconde moitié du XXe Siècle. Le terme « écologie » vient du grec oikos (« maison », « habitat ») et logos (« science », « connaissance ») : c'est la science de la maison, de l'habitat. Historiquement, il fut inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel, qui désignait en ces termes:
« Par écologie, nous entendons le domaine de la connaissance qui concerne l’économie de la nature »
Quelques dates marquantes l’histoire de l’écologie :
Antiquité gréco-latine : dans leur écrits, Théophraste, Aristote, Pline se préoccupent déjà des relations entre les êtres vivants et leur milieu ambiant.
Les

en relation