Faut il préférer la vérité au bonheur ?

Pages: 10 (2390 mots) Publié le: 12 juin 2011
Faut-il préférer la vérité au bonheur ?

Tout homme est déterminé par la recherche de son bonheur, c’est-à-dire l’atteinte d’un état de conscience pleinement satisfait. Ainsi, pour les eudémonistes, il s’agit de la fin dernière, de l’objectif que tout individu cherche à atteindre et par là même de ce qui détermine ses actes et constitue le moteur de son effort. Le bonheur est la seule chosedont la poursuite est une fin en soi car comme l’affirme Pascal, « Tout les hommes recherchent d’être heureux. Cela est sans exception quelques différents moyens qu‘ils y emploient… C’est le motif de toutes les actions de tous les hommes. Jusqu’à ceux qui vont se pendre. ». La pensé commune s’accorde pour concevoir toutes contraintes comme une entrave au bonheur. Or la vérité est ce à quoil’esprit peut et doit donner son assentiment. Elle passe pour être la limite entre le vrai et l’opinion, la connaissance et la croyance. La vérité est indubitable et universelle, son existence est une nécessité qui placerait de ce fait l’homme dans une situation d’asservissement. Dès lors, on peut comprendre la contradiction présupposée par la question, faut-il préférer la vérité au bonheur.
Cetteproblématique semble au premier abord poser une interrogation d’ordre préférentiel, mais il faut aussi la comprendre comme une question sur la nature irréconciliable du bonheur et de la vérité. La quête de la vérité primerait sur la poursuite du bonheur ?

La problématique du sujet nous présente bonheur et vérité comme incompatible, on ne peut être heureux et dans le vrai à la foi. Le bonheur seraitainsi une douce illusion et ne serait heureux que l’imbécile incapable de se confronter à la décevante réalité. De la même façon, la vérité ne serait qu’une réalité amère qui contraindrait les hommes la reconnaissant au malheur et au désespoir. Or cette compréhension du sujet s’appuie sur une définition unique et singulière du bonheur et la vérité, alors que ces concepts sont tout deuxpolysémiques. L’analyse du sujet passe donc tout d’abord par une interrogation quant à la réelle incompatibilité de bonheur et vérité. Pour bien comprendre le sujet, il faut s’attacher à redéfinir le concept de bonheur et étudier ses liens avec la vérité à travers différents aspects.
En effet, si on considère avant tout le bonheur comme une absence de contrainte, un état de sérénité et de liberté un peuégoïste, comme nous l’avons supposé dans l’introduction, alors on comprend aisément que l’on puisse opposer bonheur et vérité, car celle-ci passe pour une entrave marquant la limite du réel et de l’imaginaire, de la fiction. Or sur Terre l’homme n’est pas libre de tout faire, son action est déterminé par les contraintes extérieures de la réalité et du réel, contrainte sociétale, contrainte physique,contrainte lié à la présence d’autrui… Dès lors l’homme n’est jamais libre dans sa vie terrestre, car toujours soumis à l’asservissement de ce qui ne dépend pas de lui et c’est son absence de liberté qui est la cause de son malheur. Si la quête du bonheur est son orientation ultime, celle-ci ne peut se faire sans une recherche de la liberté. N’est heureux que l’homme libre.
Ainsi définir lebonheur comme une satisfaction des plaisirs et une liberté totale consiste à le rendre inatteignable à tout mortel et dans ce cas, si l’homme ne peut être heureux, il peut cependant être vertueux en espérant être récompensé de sa franchise dans sa vie future, comme le prône la morale chrétienne.
Il faut en outre trouver une autre définition au bonheur, qui soit moins restrictive et nous permette denuancer son incompatibilité avec la vérité pour étudier ce problème. Selon Alain et Spinoza, ce qui rend l’homme heureux c’est l’expansion de ses puissances, c’est-à-dire sa perfectibilité, sa capacité d’agir face à une situation, de progresser, d’évoluer. « L’homme n’est heureux que de vouloir et d’inventer », il aime par-dessus tout « agir et conquérir » Alain, Propos sur le bonheur....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité?
  • Faut il preferer le bonheur à la verité
  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité ?
  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité ?
  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité
  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité
  • Faut-il préférer le bonheur à la vérité ?
  • TermS 08 Faut il preferer le bonheur a la verite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !