Fefrvvz

Pages: 21 (5244 mots) Publié le: 14 mars 2011
Descriptif de la séquence

Séance préliminaire : l’horizon d’attente dessiné par le titre

Avant d’aborder l’œuvre, il convient de s’attarder sur le titre et de le comparer éventuellement à d’autres titres de récits autobiographiques.
Le livre de ma mère : quel mot signale un récit à la première personne ? Peut-on d’emblée savoir s’il s’agit d’une authentique autobiographie ou d’un romanautobiographique ? Quel en sera le personnage principal ? Est-ce le cas dans une autobiographie classique ?
Pourquoi cette insistance sur le mot livre (le récit aurait pu s’appeler « la vie de ma mère » ou « ma mère », etc.) ? Quel est le sens du « de » (le livre a pour sujet et objet la mère, est un cadeau offert à la mère, lui appartient : il la fait revivre, etc.) ?
Le livre de ma mèrepeut doncêtre une sorte de « roman de la mère », une évocation poétique et idéalisée qui ne vise pas à retracer l’ensemble de la vie de la mère, mais à transmettre son éternelle image, à la mettre en scène, à la faire revivre à jamais.
On peut comparer le titre à celui des Confessionsde Saint Augustin ou de Rousseau, qui insiste sur la relation au divin, ou sur la notion de faute, de culpabilité, en touscas de sincérité, alors qu’ici l’authenticité n’est pas mise en avant ; au contraire le mot de « livre » souligne l’élaboration littéraire. Pourtant, l’œuvre de Cohen ne néglige pas des aveux d’ingratitude ou de « faute » envers la mère et repose sur la culpabilité (culpabilité consciente de ne pas lui avoir assez montré son amour et surtout de lui avoir préféré d’autres femmes, de l’avoir négligéepour les bras de ses amantes ; culpabilité inconsciente de l’avoir laissée seule pendant la guerre).
D’autres comparaisons sont possibles, notamment avec Georges Sand : Histoire de ma vie, Jules Renard : Poil de carotte, Simone de Beauvoir : Mémoires d’une jeune fille rangée, Nathalie Sarraute : Enfance, etc. Tous ces titres insistent sur l’enfance, l’adolescence, l’histoire de la vie del’auteur-narrateur-personnage ; l’éclairage n’est pas déplacé vers la mère.

Séance 1 : L’incipit du récit

Motivations du récit autobiographique, destinataires, fonctions de l’écriture
(Gallimard, collection Folio, p. 9 à 11, jusqu’à « maternel fantôme »)

A) Travail préliminaire

Faire lire aux élèves l’incipit des Confessions de Rousseau (« je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple »jusqu’à « je fus meilleur que cet homme-là) ; leur faire dégager le » pacte autobiographique « (l’auteur-narrateur-personnage s’engage auprès de ses lecteurs -à qui il s’adresse directement- à ne convoquer que des faits authentiques) et leur faire remarquer que la dimension rétrospective implique une distance entre temps de l’énonciation (le » je « du présent de l’écriture) et le temps de lanarration (le » je " du passé)...

B) Questions sur l’incipit du Livre de ma mère

[pic] Le narrateur parle-t-il tout de suite à la première personne ? A quel moment le « je » apparaît-il ? Quels sont les temps verbaux dominants ? De quel temps s’agit-il (temps de l’écriture, de l’énonciation ou temps du récit, de la narration) ?
[pic] Quels sont les différents interlocuteurs du narrateur (réels etpersonnifiés) ? Comment sont-ils désignés ? Quelle est la place accordée au lecteur ?
[pic] Comment le « dehors » est-il évoqué ? Relevez le champ lexical de l’intériorité heureuse (mais douloureuse) et de l’extériorité dangereuse.
[pic] Quel est le ton des deux premiers paragraphes ? Comment évolue-t-il dans le troisième ? Comparez les différents registres de langue utilisés. Commentl’auteur-narrateur écrit-il, crée-t-il ? Quelle est la fonction de l’écriture ?

C) Suggestions d’analyse

Le texte peut être analysé suivant deux axes :
[pic] le « je » " autobiographique et ses interlocuteurs
[pic] la consolation de l’écriture, l’enjeu de l’autobiographie
Cet incipit forme une sorte de préambule : le narrateur ne raconte rien, n’entame pas encore son récit rétrospectif (il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !