Femme et république

Pages: 10 (2420 mots) Publié le: 7 mars 2011
Femmes et République

Introduction

Si la République a choisi pour figure emblématique celle d'une femme, Marianne, la place et le rôle des femmes dans la République ne vont pas de soi. Alors même que l'histoire de France continue à s'incarner dans des personnages féminins comme Jeanne d'Arc ou Marie Curie, les femmes sont demeurées longtemps à l'écart de la vie politique et des institutionsrépublicaines.

Si la reconnaissance du droit de vote marque pour les femmes une étape importante dans leur accession à une pleine citoyenneté républicaine, elle n'en constitue pas pour autant une étape décisive. La place des femmes dans la vie politique est restée et demeure modeste à l'instar des inégalités persistantes dans le domaine économique et social.

Dans ce contexte, la Républiqueen vient, au nom du principe d'égalité souvent théorique, à faire prévaloir une politique de parité se voulant plus effective et pragmatique. Si cette démarche ne produit pas toujours des résultats probants, elle contribue néanmoins à nourrir un débat, au sein de la République, sur le sens même du principe d'égalité au regard de la situation des femmes dans notre société. La République ressentalors la nécessité de faire évoluer son droit et certains de ses principes traditionnels pour prendre en compte et souvent protéger les femmes dans leur diversité et, parfois, leurs vulnérabilités.

I. LONGTEMPS PRIVÉES D'UNE PLEINE CITOYENNETÉ, LES FEMMES SONT DEVENUES PROGRESSIVEMENT DES ACTRICES DE LA RÉPUBLIQUE

A. Les femmes ont été longtemps privées d'une pleine citoyenneté républicaine

.D'UN MAINTIEN À L'ÉCART DU SYSTÈME ÉDUCATIF ...

À l'instar de l'Antiquité ayant fait des femmes des citoyennes « mineures », la République contemporaine a tardé à reconnaître un statut de pleine citoyenneté aux femmes. L'une des premières sources de discrimination à l'égard des femmes s'est manifestée dans la difficulté d'accéder à l'éducation ou, du moins, à des études supérieures. Dans cesconditions, il était difficile aux femmes de s'insérer dans la vie professionnelle et afortiori d'y occuper des fonctions équivalentes à celles des hommes.

Cet état de fait résultait pour partie d'une conception tendant à cantonner la femme dans des fonctions domestiques et familiales où les Églises jouèrent un rôle parfois important. Plusieurs siècles après la représentation des Femmes savantesde Molière, les jeunes filles ont commencé à pouvoir poursuivre des études secondaires puis supérieures.

Si une ordonnance du 23 juin 1836 organise l'enseignement primaire pour les filles, il faudra attendre un décret du 25 mars 1924 pour que les programmes de l'enseignement secondaire ainsi que le baccalauréat soient identiques pour les filles et les garçons. Et ce n'est qu'à la veille de laseconde guerre mondiale que les femmes, sur la base de la loi du 18 février 1938 supprimant leur incapacité civile, pourront s'inscrire à l'université sans l'autorisation de leur mari.

Cette évolution fut une des premières conditions nécessaires sinon suffisantes à l'intégration des femmes dans la vie républicaine.

. À UNE PARTICIPATION TARDIVE À LA VIE POLITIQUE

En dépit, en effet, decette lente émancipation culturelle et sociale, les femmes ont été longtemps privées de l'exercice du droit de vote, attribut essentiel de la citoyenneté républicaine. Dès 1876, la journaliste Hubertine Auclert fonde l'association « Le droit des femmes » et milite en faveur de l'égalité politique. À six reprises consécutives, durant l'entre-deux-guerres, le Sénat opposera son veto aux propositionsde loi émanant de l' Assemblée nationale tendant à satisfaire les revendications des « suffragettes ». Cette opposition à la reconnaissance du droit de vote était justifiée pour certains par le fait que les femmes se seraient encore trouvées sous l'influence des hommes et, donc, dans l'incapacité de formuler un choix politique libre.

Il faut attendre l'ordonnance du 21 avri I 1944, promulguée...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La condition de la femme à Rome sous la République
  • La femme
  • Femme
  • Femme
  • La femme
  • femme
  • La femme
  • femme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !