Feodalité

Pages: 81 (20010 mots) Publié le: 29 novembre 2009
2eme partie : l’apparition du Royaume Féodal

[pic]

Le mot de « féodalité » apparaît en 1515 et il s’agit de la forme d’organisation politique et sociale médiévale caractérisée par l’existence de deux institutions : le fief et la seigneurie.

A partir du partage de Verdun en 843, l’Europe va se diviser en petits territoires chacun dominé par des seigneurs: c’est le début de la féodalité.Ce type d’organisation va poser des problèmes aux historiens.
Pour un premier courant d’historiens, la féodalité serait caractérisée par le pouvoir politique de propriétaires privés qui se soucieraient peu de l’intérêt public, on serait alors en présence d’une anarchie « organisée » et on assisterait à une revanche de la société sur le politique.

Pour un deuxième courant d’historiens, laféodalité serait plutôt une forme de hiérarchie politique particulière plus ou moins imposée aux rois pour pallier ses faiblesses.

Le problème de cette opposition d’interprétation est qu’elle repose sur un anachronisme.

En effet, la distinction Société / Etat a été inventée par les historiens libéraux du XIXème siècle. Elle n’existe pas au Moyen Age.

En réalité, la féodalité est bien unsystème politique où l’intérêt public n’a pas totalement disparu mais dans lequel des concessions de puissance publique ont été cédées à une aristocratie pour maintenir une certaine unité du royaume.

Du coup, les relations socio-politiques sont fluides, il n’y a pas véritablement de hiérarchie absolue entre un roi triomphant et des sujets obéissants.

Il y a la constitution d’un réseau stratégiqueentre une monarchie qui n’a pas totalement perdu son rôle de centre politique et les aristocrates puissants qui négocient leur subordination.

CHAPITRE I : LA SOCIETE FEODALE

Section 1 : la seigneurie

§ 1 : définition de la seigneurie

C’est un territoire dont le titulaire exerce des droits de puissance publique (justice, armée, administration). Elle est née du démembrement de lapuissance publique centrale à la fin de la période carolingienne. Ses titulaires, les seigneurs, sont souvent ceux qui détenaient des terres concédées par le roi ou l’un des grands du royaume. Les seigneurs pouvaient concéder leur droit de puissance publique à l’un de leurs subordonnés.
Ces seigneurs forment des unités politiques complètes. Mais leurs frontières ne sont pas toujours bien précises. Ellesvarient au gré des guerres privées.
Cela explique qu’au Moyen Age le concept de frontière est inopérant parce qu’elles varient au gré des alliances guerrières. Elles sont d’autant plus fluides qu’elles sont souvent à cheval sur des frontières naturelles. C’est le cas du comté de Comminges installé de part et d’autre des Pyrénées.

§ 2 : la puissance publique seigneuriale

On peut ladécomposer en deux éléments :

A : les pouvoirs régaliens

Lorsque les seigneurs se sont emparés de la puissance publique, ils ont voulu l’exercer coutumièrement.
Et dès le XIème siècle on voit apparaître les « mauvaises » coutumes, c'est-à-dire les pouvoirs que s’est arrogé le nouveau seigneur et qu’il impose coutumièrement à ses sujets.
Ce sont des pouvoirs de puissance publique (régaliens). Ainsi,le seigneur détient le pouvoir de ban (pouvoir de commandement). Il lui permet d’édicter seul des commandements dans le cadre de sa seigneurie et lui permet d’investir ses subalternes de certaines fonctions publiques.
A coté de ce pouvoir de « ban », le seigneur administre la justice. Il se charge de la haute justice ou justice de sang (mort d’homme, vol, incendie, rapt, homicide).
Il perçoitaussi l’impôt, comme la taille, mais peut exiger des contributions à la construction et au renforcement de la forteresse, voire un service de garde. Dans le cadre de ces pouvoirs, il peut exproprier, opérer des réquisitions, et imposer des corvées quoi exigent des prestations en nature.
Il perçoit pour lui et ses hommes le droit de gîte ou alberge. C’est un prélèvement qui a lieu lorsque le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La feodalité
  • La féodalité
  • Feodalité
  • La feodalite
  • Féodalité
  • La feodalité
  • La féodalité
  • Féodalité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !