Fiche chap.ii paul claval, "qu'est-ce que la géographie"

2056 mots 9 pages
Histoire de la Géographie, de Paul Claval
Que sais-je

Chapitre II. — Les Lumières et la géographie

Introduction :

* Le XVIIème siècle constitue un tournant dans l’Histoire de la Géographie de par ses évolutions intellectuelles. Bacon, Descartes et Galilée sont aux fondements de la philosophie et de la science modernes dont les bases sont encore les notre aujourd’hui.
* La réflexion sur les institutions politiques et la société est plus lente à démarrer ; le Léviathan (1651) de Thomas Hobbes fait date par la brutalité de ses raisonnements. Rousseau et Locke jouent également, prés d’un demi-siècle plus tard un rôle considérable. La classe intellectuelle qui se développe rapidement au XVIIIème siècle est très critique vis-à-vis des instituions existantes, elle est éclairée et se passionne pour les travaux philosophiques qui tendent à remodeler la société.
1. L'État moderne, la bureaucratie et la statistique

* Les travaux du britannique William Petty (à partir de 1662) sont précieux à la mise en place de l’Etat moderne en Europe. Sous l’appellation de « arithmétique politique », apparaissent des formules qui permettent d’estimer les populations globales à partir des registres de décès et de baptêmes établis par l’Eglise. Les informations recueillies renseignent les Etats dont la démographie est déterminante pour la constitution des armées.
* Les géographes disposent à présent, pour leurs descriptions régionales, de données chiffrées qui leur manquaient jusqu’alors. Toutefois, ces dernières présentent des limites. Elles ne présentent que des indications administratives de lieux et d’activités sans tenir compte des spécificités de la géographie physique (relief, sol, cours d’eau, climat…). En outre le découpage régional issu de l’Eglise et de l’Etat est le fruit d’un fort héritage féodal et confère à l’arbitraire.
* Pour que l’utilisation des sources administratives puisse servir de base à une réflexion scientifique, la géographie du XVIIIème

en relation