fiche de lecture BATTAGLIOLA Françoise, Histoire du travail des femmes

Pages: 8 (1901 mots) Publié le: 6 janvier 2014
1. Références de l’ouvrage

BATTAGLIOLA Françoise, Histoire du travail des femmes, Paris, La Découverte (collection Repères), 2008, 128 p.

2. Résumé et analyse

Françoise Battagliola, sociologue française et directrice de recherche au CNRS.

L’ouvrage est une synthèse historique. L’auteure décrit l’histoire du travail des femmes en France depuis le début de l’industrialisation jusqu’àla fin du XXème siècle. Elle ne sépare pas l’histoire des femmes de celle des hommes. Au contraire elle articule sa démonstration autour d’une histoire relationnelle et dynamique avec la description des « rapports de genre qui fondent les divisions et les inégalités entre les sexes ». En mettant en lumière l’histoire du travail féminin intégrée au sein des relations hommes/femmes F. Battagliolaéclaire ainsi les rapports de domination entre les sexes. Sa réflexion se construit selon un axe chronologique et à chaque période étudiée l’accent est mis sur les figures dominantes des travailleuses, les débats qu’a suscité leur entrée dans certaines professions et les législations relatives à la participation des femmes au monde du travail.

Résumé analytique

- Dans le premier chapitrel’auteur s’intéresse au travail des femmes au début de l’industrialisation. Elle montre que la distinction entre travail domestique et salariat n’était pas si marquée. L’accent mis sur la séparation entre foyer et travail a uniquement conduit à accentuer les différences hommes/femmes. Pourtant les femmes ont toujours exercé des activités qui débordaient du cadre familial, à travers des professionsindépendantes ou dans l’industrie rurale à domicile par exemple. De plus avec le développement de l’industrialisation les femmes travaillent de plus en plus dans les fabriques. Mais à l’époque le travail féminin est caractérisé par sa discontinuité. En effet il est fortement influencé par le cycle de vie en particulier par la naissance des enfants et le mariage, on remarque par exemple que dès lanaissance du premier enfant le taux d’activité féminin à tendance à chuter. Le travail féminin est alors discontinu et multiple.
- À partir de 1851 apparaissent les premiers recensements. Ces mesures faites entre 1850 et 1900 sont le moyen de rendre compte de la perception du travail féminin. Les catégories professionnelles de l’époque ont tendance à repousser l’activité féminine aux marges du travail àtravers la définition de population active et de la nature de la profession. Il existe alors un mode de relevé corporatiste et familial qui a tendance à classer les épouses sous la profession de leur mari lorsque elles n’ont pas de profession qui se détache de l’entreprise familiale. Le passage à un relevé individuel n’aboli même pas la vision dominante des femmes, comme dépendantes des membresmasculins de leur famille. Leur salaire est perçu comme un salaire d’appoint. Le Code Civil est d’ailleurs le fondement de cette vision en privant la femme de droit civique et d’indépendance par rapport à son mari. Les femmes elle même se représentent difficilement comme appartenant au monde productif. Il y a une véritable représentation masculine de l’activité laborieuse. Arrive la Secondeindustrialisation qui entraine une forte augmentation du salariat. Néanmoins en cette fin de siècle les femmes sont largement laissé à l’écart du mouvement de concentrations industrielle qui ne concerne que les secteurs porteurs et masculinisés. À l’exception de l’industrie textile féminisée le travail des femmes reste isolé et de petite taille.
- À la fin du XIXème siècle dominent trois figures dutravail des femmes : la domestique, la couturière et l’ouvrière du textile. La représentation sociale du travail féminin est alors construite autours des « qualités féminines » : mortalité, habileté, modesties. Il apparaît un processus de division sexuelle du travail. Les métiers auparavant masculins devenus féminins sont dévalorisés du fait l’introduction des machines et de la « faiblesse des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture francoise dolto
  • Fiche de lecture françoise acker
  • Fiche de lecture françoise dolto
  • Fiche de lecture sur : travail de fin d’études
  • Histoire du travail des femmes
  • Fiche lecture les femmes savantes
  • Fiche de lecture l'école des femmes
  • Fiche de lecture : l'école des femmes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !