Fiche de lecture Proust

Pages: 19 (4576 mots) Publié le: 29 novembre 2014
 1ère partie
[…] déjà homme par la lâcheté, je faisais ce que nous faisons tous , une fois que nous sommes grands, quand il y a devant nous des souffrances et des injustices : je ne voulais pas les voir ; »
[…] cette angoisse qu’il y a à sentir l’être qu’on aime dans un lieu de plaisir ou l’on est pas , ou l’on ne pas le rejoindre, c’est l’amour qui la lui fait connaitre, l’amourauquel elle est en quelque sorte prédestinée, par lequel elle sera accaparée , spécialisée ; mais quand , comme pour moi, elle est entrée en nous avant qu’il ait encore fait son apparition dans notre vie, elle flotte en l’attendant, vague et libre, sans affectation déterminée , au service un jour d’un sentiment, le lendemain d’un autre , tantôt de la tendresse filiale ou de l’amitié pour uncamarade. »
«  A vrai dire, j’aurai pu répondre à qui m’eût interrogé que Combray comprenait encore autre chose et existait à d’autres heures. Mais comme ce que je m’en serais rappelé m’eût été fourni seulement par la mémoire volontaire, la mémoire de l’intelligence, et comme les renseignements qu’elle donne sur le passé ne conservent rien de lui, je n’aurais jamais eu envie de songer à ce reste deCombray. Tout cela était en réalité mort pour moi. Mort à jamais ? C’était impossible. Il y a beaucoup de hasard dans tout ceci, et un second hasard, celui de notre mort, souvent ne nous permet pas d’attendre longtemps les faveurs du premier. […] Il en est ainsi de notre passé. C’est peine perdue que nous cherchions à l’évoquer , tous les efforts de notre intelligence sont inutiles. Il est cachéhors de son domaine et de sa portée, en quelque objet matériel(en la sensation que nous donnerait cet objet matériel), que nous ne soupçonnons pas. Cet objet, il dépend du hasard que nous le rencontrions avant de mourir, ou que nous ne le rencontrions pas. »
[…] de ces souvenirs abandonnés si longtemps hors de la mémoire , rien ne survivait , tout était désagrégé ; les formes… s’étaient abolies, ou, ensommeillées, avaient perdu la force d’expansion qui leur eût permis de rejoindre la conscience.  Mais, quand d’ un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction les choses , seules, plus frêles mais plus vivaces , plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveurs restent encore longtemps ,comme des âmes , à se rappeler, à attendre, àespérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir. »
[…] on distinguait sur son visage l’amour désintéressé de l’humanité, le respect attendri pour les hautes classes qu’exaltait dans les meilleures régions de son cœur l’espoir des étrennes. »
« Mais tous les sentiments que nous font éprouver la joie oul’infortune d’un personnage réel ne se produisent en nous que par l’intermédiaire d’une image de cette joie ou de cette infortune; l’ingéniosité du premier romancier consista à comprendre que dans l’appareil de nos émotions, l’image étant le seul élément essentiel, la simplification qui consisterait à supprimer purement et simplement les personnages réels serait un perfectionnement décisif. Unêtre réel si profondément que nous sympathisions avec lui, pour une grande part est perçu par nos sens , c’est-à-dire nous reste opaque, offre un poids mort que notre sensibilité ne peut soulever. Qu’un malheur le frappe ce n’est pas qu’en une petite partie de la notion totale que nous de lui, que nous pourrons en être émus, bien plus, ce n’est qu’en une partie de la notion totale qu’il a desoi, qu’il pourra l’être lui-même. La trouvaille du romancier a été d’avoir l’idée de remplacer ces parties impénétrables à l’âme par une quantité égale de nos parties immatérielles, c’est à dire que notre âme peut assimiler. Qu’importe dès lors que les actions , les émotions de ces êtres d’un nouveau genre nous apparaissent comme vraies, puisque nous les avons faites nôtres, puisque c’est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marcel proust : fiche de lecture
  • Proust- sur la lecture
  • Sur la lecture
  • Fiche proust
  • Fiche lecture "a l'ombre des jeunes filles en fleurs " proust
  • Lecture Analytique Proust
  • Fiche : le fonctionnement de la mémoire de proust
  • Fiche biographique Marcel Proust

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !