Fils du pauvre

469 mots 2 pages
Mouloud Feraoun
Aller à : Navigation, rechercher
|[pic] |Cet article est une ébauche concernant un écrivain algérien. |
| |Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets |
| |correspondants. |

Mouloud Feraoun est un écrivain algérien d'expression française né le 8 mars 1913 à Tizi Hibel en haute Kabylie et assassiné à Alger le 15 mars 1962.
Élève de l'école normale d'Instituteurs de Bouzaréah (Alger), il enseigne durant plusieurs années comme instituteur, directeur d'école et de cours complémentaire, avant d'être nommé inspecteur des centres sociaux. Feraoun commence à écrire en 1934 son premier roman, Le Fils du pauvre. L'ouvrage, salué par la critique obtient le Grand prix de la ville d'Alger. L'écrivain est abattu le 15 mars 1962 à Alger1, à quatre jours seulement du cessez-le-feu, par un commando de l'OAS (l'assassinat de Château-Royal).
|Sommaire |
| [masquer] |
|1 Biographie |
|2 Notes |
|3 Bibliographie |
|4 Ouvrages sur Feraoun |
|5 Voir aussi |
|6 Liens externes |

Biographie[modifier]
Né le 8 mars 1913 dans le village de Tizi Hibel (ancienne commune mixte de Fort-National), son nom est Aït-Chabane, Feraoun étant le nom attribué par l'état-civil français. Il fréquente l'école de Tizi Hibel à partir de l'âge de 7 ans.
En 1928, il est boursier à l'école primaire supérieure de Tizi-Ouzou. En 1932, il est reçu au concours d'entrée de l'école normale de Bouzaréah Alger (actuelle École normale supérieure de lettres et sciences humaines). Il y fait la

en relation

  • Le fils du pauvre
    8349 mots | 34 pages
  • Le fils du pauvre
    383 mots | 2 pages
  • Le fils du pauvre
    37590 mots | 151 pages
  • Le Fils du Pauvre
    5375 mots | 22 pages
  • Le fils du pauvre
    418 mots | 2 pages
  • LE fils du pauvre
    337 mots | 2 pages
  • Le fils de pauvre
    1793 mots | 8 pages
  • Le fils du pauvre
    506 mots | 3 pages
  • Le Fils DU Pauvre
    8322 mots | 34 pages
  • Le fils du pauvre
    524 mots | 3 pages