Fonction publique du canada

Pages: 5 (1100 mots) Publié le: 13 octobre 2013
Consommation de tabac et influence du prix

Des économistes démolissent les prétentions de certains marchands et de leur expert improvisé

Par Pierre Croteau


La baisse des taxes sur les cigarettes en 1994 a eu un effet à la hausse sur la quantité consommée et sur la préva­lence du tabagisme. Cet enchaînement avait déjà été vérifié, prouvé antérieurement par un certain nombre d’étudesscientifiques canadiennes.



Pour l’Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA), un groupe de commerçants de tabac (voir note 1), la baisse des taxes de 1994 n’a cependant influencé que le lieu d’approvisionnement de plusieurs fumeurs, lesquels n’ont fait que repasser du marché noir au marché des cigarettes taxées. C’est cette croyance qu’a confortée au début de janvierun professeur de marketing à l’École des Hautes études commerciales (HEC) de Montréal, Jean-François Ouellet, dans un « rapport » que lui avait commandé l’ACDA. Cette dernière a donc claironné à la presse, avec un certain écho : « Baisse majeure des taxes sur le tabac en 1994 : impact zéro sur le tabagisme conclut HEC Montréal ».



Ce n’est toutefois pas ce que disent les chiffres, selonPierre-Yves Crémieux, Pierre Ouellette, Marc Van Audenrode, Lisa Pinheiro et Emmanuel Guindon, qui ont, à la demande de groupes de promotion de la santé, lu le texte de Jean-François Ouellet et en ont critiqué par écrit la grande faiblesse méthodologique, les faits distordus et les conclusions tirées par les cheveux. Ouellette et Crémieux enseignent la science économique à l’Université du Québecà Montréal et Van Audenrode fait de même à l’Université de Sherbrooke. Pinheiro possède une formation en mathématique et en finance, et est vice-présidente du Groupe d’analyse, un cabinet international de consultants en économie auquel les trois professeurs collaborent. Guindon est chercheur en économie de la santé à l’Université McMaster, à Hamilton, en Ontario.



Préciser les causes :tâche ambitieuse



Des données publiées en 1995 dans la revue Maladies chroniques au Canada sous la signature de l’économiste Thomas Stephens, des données que ni Jean-François Ouellet ni l’ACDA n’ont remises en question, indiquaient qu’après trois ans d’augmentation, de 1990 à 1993, le nombre de cigarettes vendues en contrebande chutait brutalement en 1994, pendant que le nombre decigarettes vendues légalement suivait un parcours en sens inverse. C’est ce qui a amené le professeur Ouellet à écrire : « Du jour au lendemain, les ventes légales de tabac ont retrouvé leur cours d’antan. »



En fait, l’article de Stephens montrait qu’elles ont fait plus que cela. Pendant que les ventes illégales chutaient de plus de 10 milliards de cigarettes, de 1993 à 1994, les ventes légalesaugmentaient de plus de 15 milliards d’unités.



Deux phénomènes avaient donc été observés en 1994 : une chute radicale des taxes ET une augmentation des ventes totales de cigarettes. Scientifiquement parlant, cela ne voulait pas nécessairement dire qu’un phénomène a causé l’autre, même si c’était une hypothèse sensée. (En fait, dans cette histoire, la relation de cause à effet estmaintenant confirmée depuis longtemps.) Néanmoins, en reprenant des données brutes de Statistique Canada, en comparant les provinces qui ont baissé la taxe sur le tabac et les provinces qui ne l’ont pas fait, et en jouant avec différentes variables, le professeur Ouellet est arrivé à la conclusion, plutôt extraordinaire, que le hasard pourrait autant être à l’origine de la hausse des ventes totalesde cigarettes en 1994, que la baisse de taxes de cette année-là.



Correction par les scientifiques



Parmi ses nombreuses critiques du texte de M. Ouellet, le groupe composé de Crémieux, Ouellette, Pinheiro et Van Audenrode souligne que le « Prof. Ouellet » (sic) ignore les tendances qui étaient présentes dans différentes provinces avant la baisse des taxes, minimise les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fonction publique
  • Fonction publique
  • Fonction publique
  • Fonction publique
  • Fonction publique
  • Fonction publique
  • Fonction publique
  • Fonction publique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !