Fragmentation des économies capitalistes

Pages: 25 (6015 mots) Publié le: 2 mai 2011
Leçon 32 : L’échec des économies communistes et la transition vers l’économie de marché (1973-2010)

July en décembre 1989 : « le mur de Berlin, c’est la Bastille du communisme, et le 9 novembre 1989 est assuré de resté dans la mémoire comme la fin d’un monde ».
Début du processus de démocratisation des démocraties populaires, événements qui ont secoué un équilibre qui semblait quasimentimmuable. Ecroulement de régimes solidement établis sui semblaient plus enclins que d’autres aux chocs pétroliers. Sur quarante ans, de ce bloc, sont sortis plusieurs Etats souverains qui sont devenus certaines des puissances importantes de l’Union Européenne. La Russie également l’une de 10 premières puissances économiques mondiales. Adoption des principes de l’économie de marché et mise en place derégimes démocratiques. Passé du statu de communiste à économie marxiste au statu d’économie capitaliste. Le libéralisme semble parfois plus ancré dans certains anciens pays communistes (ex de la Pologne).
Comment expliquer de telles basculement vers les économies de marché ?
Comment ces évolutions se sont-elles progressivement mises en marche ?
I. Les pays communistes à l’épreuve desdifficultés économiques et sociales (1973-1985)

1973, pour les pays communistes d’Europe, apogée de la détente en Europe. Pour la situation économique, encore peu d’évolution.
Comment ont évolué ces Etats à un moment où l’occident est confronté à de nombreuses difficultés ?
Comment tentent-elles de surmonter les difficultés ?
Les difficultés structurelles perdurent.
Au début des années 70, lesdémocratie populaires sont pointées du doigt, nombreux sont ceux qui reprochent les difficultés que les populations rencontrent. Volonté de mettre en place une politique plus favorable au regard de l’autre. Les événements de Prague en 1968 ont fait très mal aux organisations communiste. Discrédit du PC de Moscou. Les seul à avoir mis en place le vrai socialisme c’est eux : RDA, Pologne. Populations assezmécontentes.
Commerce continue à se renforcer vers l’Ouest. Le CAEM reste une structure qui retrouve quelques couleurs.
Blocages sociaux qui restent omniprésents et qui débouchent sur plusieurs moments de contestation.
A. Des secteurs productifs dont les évolutions demeurent modestes
1. Modernisation et difficultés de l’agriculture

Pays où l’agriculture reste une activité importante.Agricultures plus ou moins collectivisées. Difficultés pour satisfaire les besoins des populations.
L’URSS connait sur la période une phase de croissance (71-75 : +2,5%). Dès le dixième plan, le taux de croissance redescend en-dessous de deux (+1,7%.an-1). La croissance agricole est proportionnellement bien trop modeste et trop aléatoire. 1975-1976, l’URSS est obligée d’importer des céréales.Sur cette période, les gouvernements soviétiques vont tenter de remédier aux lacunes. Moderniser les grandes fermes, multiplier les moyens techniques, l’Etat soviétique double sa part dans l’investissement total (25% de l’investissement public), développement de complexes agronomiques géants. Développement de la structure chimique. Lancer une stratégie de croissance intensive. Résultats : oncontinue à importer des céréales, sur cette période, décrets qui prouvent que l’on a admis en haut lieu l’échec de ces réformes.
Décret de 1979 qui va essayer de dynamiser la production agricole en laissant plus de place à la production privée : concession d’un hectare supplémentaire à ce qu’il avait déjà comme lopin de terre. Développer l’initiative privée dans le cadre d’une structure qui restecollectiviste. Il doit travailler 150 jours par an pour la collectivité. Il s’engage à reverser 30% de la production aux kolkhozes. Si on veut dynamiser l’agriculture, on modernise les productions, mais surtout il faut laisser un peu plus d’intéressement. Au moment où l’URSS commence à vaciller : lopins (1,3% de la superficie) ¼ de la production agricole totale. ouverture au secteur privé....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Economie : la fragmentation de la production
  • La crise dans les économies capitalistes, inéluctables ?
  • Les économies capitalistes doivent-elles craindre les déficites publics ?
  • Dans quelle mesure les économies capitalistes développées doivent elles craindre les déficits publics ?
  • fragmentation
  • Les économies capitalistes développées doivent-elles craindre les déficits publics ?
  • broyeur et fragmentation
  • La societe capitaliste

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !