Francis ponge le pain

1468 mots 6 pages
Ponge : Le pain.

Ponge écrivit : « La beauté du mystère de chaque chose naît de la précision de la description ».
A travers cette phrase, nous voyons à la fois son souci esthétique d’être un poète (la beauté), et son thème de prédilection : la « description » des choses, objets de notre quotidien qu’il veut réapprendre à regarder, ou regarder autrement.
Le Pain, comme tout poème de Ponge, nous amène à nous poser la question de la démarche et de l’objectif de Ponge : contrairement à La Fontaine qui leur prêtait vie, les objets sont ici regardés pour ce qu’ils sont.
Mais, si le titre laisse penser à une définition ou une description, on verra que l’auteur fait d’abord et avant tout de la poésie. Son regard sur l’objet va transformer l’objet en mystère et en beauté. Ecrire, pour Ponge, c’est révéler, donner à voir la beauté des choses que l’on croit connues ou « normales », sans intérêt particulier.
Le plan proposé s’interrogera donc sur la démarche de l’auteur : 1. Ce texte est-il une définition ou une description ? 2. Ce texte révèle l’esthétisme (la beauté) d’un objet du quotidien : il le « poétise »

I. Une définition ou une description ?
Le fait que le texte soit en prose et possède un titre avec un article défini semble le rapprocher d’une définition. Ponge ne se préoccupe pas d’un pain en particulier, ni d’un instant précis. La vision est englobante. L’objet est regardé dans son essence : ce qui fait qu’il est lui.
Pour confirmer cette hypothèse, on remarque que l’auteur utilise le présent de vérité générale
Mais il utilise également des pronoms personnels permettant de renvoyer à l’expérience de chacun : le « On » ligne 2 désigne le boulanger, mais le « on » ligne 10 renvoie à n’importe qui. De même, le « nous » et le « notre » de la ligne 15 renvoie à tout lecteur, mais y inclue l’auteur et rappelle donc que ce qui est dit ici concerne n’importe qui. Le propre d’une définition est d’établir un sens commun des mots, mais pas

en relation

  • Le pain de francis ponge
    715 mots | 3 pages
  • Le pain francis ponge
    549 mots | 3 pages
  • Le pain francis ponge
    1023 mots | 5 pages
  • Le pain francis ponge
    1090 mots | 5 pages
  • Le pain - francis ponge
    315 mots | 2 pages
  • Le pain, francis ponge
    905 mots | 4 pages
  • Le pain de francis ponge
    1255 mots | 6 pages
  • Francis ponge "le pain"
    4026 mots | 17 pages
  • Le pain de francis ponge
    781 mots | 4 pages
  • Le pain francis ponge commentaire
    351 mots | 2 pages