French

1275 mots 6 pages
Pour convaincre est-il préférable d'illustrer son point de vue à travers une histoire ou de présenter directement ses arguments??

Convaincre est l'art de réduire quelqu'un à reconnaître ce que l'on estime être une vérité dont l'on est soit même convaincu.

Convaincre, c'est amener quelqu'un à reconnaître la vérité d'une proposition ou d'un fait. Pour cela, doit-on nécessairement raconter une « histoire » pour convaincre ou persuader le lecteur ? Deux types d'argumentation s'opposent : l'argumentation directe, qui expose directement une thèse, et l'argumentation indirecte, qui préfère recourir aux fables, contes … pour en tirer une leçon. Tout d'abord nous marquerons les points forts et les limites de l'argumentation directe pour ensuite étudier l'efficacité du récit argumentatif.

I- Non histoire

Mais il peut être intéressant d’exposer directement ses arguments. Les fictions ne sont pas forcément biens comprises par les lecteurs puisque les textes sont plutôt ambigus (message non formulé clairement à cause de la censure). Il faut faire un effort d'abstraction pour dégager la portée universelle.
On arrive donc à se demander si un long discours ne serait pas préférable pour convaincre le lecteur.
Argumenter directement, c'est mettre son discours sous la clarté. Pour le narrateur, il s'agit d'exposer sa thèse et de l'affirmer, en s'appuyant sur des arguments et des exemples précis. Dans l’extrait « Imagination » des Pensées, Pascal condamne cette « maîtresse d'erreur et de fausseté » et construit un raisonnement structuré. Il commence par donner une définition de l'imagination pour ensuite citer les risques les uns après les autres dont elle présente pour la raison humaine. Puis il étudie deux exemples concrets venant illustrer la force de perversion de l'imagination. L’organisation de la pensée est très rigoureuse. La thèse est ancrée et le lecteur peut être séduit par ceci.
À cette clarté dans la structuration de la pensée, s'ajoute un ton

en relation

  • French
    838 mots | 4 pages
  • Francais.
    1005 mots | 5 pages
  • Fragment sur l'imagination
    1756 mots | 8 pages
  • french
    436 mots | 2 pages
  • Un texte doit-il chercher à plaire pour que son argumentation soit efficace ?
    685 mots | 3 pages
  • Bande of biz
    366 mots | 2 pages
  • L'imagination dans les pensées de pascal
    834 mots | 4 pages
  • Français.
    1171 mots | 5 pages
  • FRANCAIS
    452 mots | 2 pages
  • Français
    1464 mots | 6 pages
  • Français
    406 mots | 2 pages
  • Francais
    790 mots | 4 pages
  • Francais
    625 mots | 3 pages
  • francais
    1151 mots | 5 pages
  • Dissert'
    2769 mots | 12 pages