Freud commentaire

Pages: 10 (2293 mots) Publié le: 20 août 2014

DM de philosophie sur Freud : Malaise dans une civilisation

Introduction
Il y a une histoire assez connue d'un homme à qui on demande pourquoi il se donne des coups de marteaux et il répond que « ça fait tellement de bien quand ça s'arrête » !
C'est un peu l'idée qui est décrite dans cet essai spéculatif Malaise dans une civilisation écrit par Sigmund Freud quiconsidère qu'à la base de l'angoisse humaine demeurent les contraintes imposées par la civilisation moderne.
Sigmund Freud est un médecin neurologue autrichien, né à Freiberg en Moravie (actuelle République Tchèque) en 1856, et mort en 1939 à Londres. Il est considéré comme le père de la psychanalyse, la science de l'inconscient. Il a repensé les processus d'inconscient, de rêve, de complexe d'Oedipe,de narcissisme, etc... Il étudia la neurologie et travailla par exemple sur les neurones, l'effet de la cocaïne, l'hypnose (pratiquée à l'époque à l'école de la Salpêtrière). Il a donc essayé de relier la neurologie et la psychologie pour comprendre les comportements atypiques des hommes, comme la folie, l'addiction,le masochisme ou l'homosexualité. Freud a élaboré deux théories de l'inconscient.La première distinguait trois parties dans l'appareil psychique : le conscient, le préconscient et l'inconscient. Mais Freud a compris les limites de cette conception et a élaboré une deuxième théorie basée sur trois concepts: le Moi, le Surmoi et le Ça. C'est cette théorie qui marque la séparation avec la philosophie classique. Freud définit en effet trois instances présentes en l'homme liées àson comportement, à la fois conscient et inconscient.
Le « Ça » désigne la part la plus inconsciente de l'homme, le réservoir des instincts humains inavoués et refoulés. Le « Surmoi » c'est le reflet dans la conscience des interdits parentaux dont le « Moi » doit tenir compte, c'est cette voix qui nous dit ce que l'on doit faire et ne pas faire. Le « Moi » représente notre partie consciente quicontrôle et censure nos pulsions.
Mais quelle est donc ce bonheur dont les moyens d’obtention sont toujours restés une énigme pour les philosophes ?

Plan : Dans la première partie formée des lignes 1 à 9 nous aborderons l'idée du bonheur selon Freud
Dans la deuxième partie, lignes 10 à 19, nous parlerons de la souffrance qui nous menace de trois côtés différents

Freud commence son textepar une petite accroche où il explique que l'homme n'a pas été créé pour être heureux, s'opposant à l'idée de « métier d'homme » d'Aristote. Tout d'abord le bonheur est défini comme une satisfaction suprême de tous les plaisirs individuels ou l'état de manque n’existe plus. Le manque engendre la souffrance et le besoin et il n'y a pas de bonheur possible là où la souffrance se fait sentir. Il fautalors supprimer la souffrance (comme soutenait Schopenhauer) ou accomplir tous nos désirs (comme soutenait Kant) ?
L'homme est gouverné par l'aspiration vers le bonheur : il veut être heureux et y rester. D'une part il veut éviter la douleur, d'une autre part il veut obtenir des plaisirs aux sensations fortes. Donc c'est le principe du plaisir qui gouverne sa vie mais qui est presque à atteindre.Tout l'ordre de l'Univers s'y oppose comme si dans le plan de la « Création » le bonheur de l'homme n'est pas du tout prévu. Il met d'ailleurs le terme « heureux » entre guillemets pour montrer que l'existence du bonheur est controversée. De nombreux philosophes se sont déjà posés la question de l'existence du bonheur. On citera Kant, Aristote ou Épicure. Freud montre donc que lui aussi doute del'existence de ce bonheur, ce « summum bonum » comme disait Aristote. Freud continue de développer sa pensée en définissant le bonheur. Pour lui le bonheur est le fait de satisfaire ses « besoins », ici les passions, qui aurait atteint une « haute tension », cette tension définit le désir de cette passion. Il se rapproche donc de la définition du bonheur selon Kant qui le décrivait comme la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de freud
  • Commentaire freud
  • philo freud commentaire
  • Commentaire de texte freud
  • Commentaire de philosophie sur freud sur l'éducation
  • Commentaire de texte freud
  • Commentaire de texte; freud.
  • Commentaire de texte de l'inconscient de freud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !