Freud, r. rolland, les sources de la religiosite

Pages: 11 (2634 mots) Publié le: 1 février 2011
FREUD, R. ROLLAND,
LES SOURCES DE LA RELIGIOSITE

Dans l’un des dix films qui composent Le Décalogue, du réalisateur polonais K. Kieslowski, un garçon d’une dizaine d’années, élevé par un père athée et sans « éducation religieuse », interroge sa tante, une femme très pieuse, qui rentre d’un voyage à Rome, et lui demande de lui expliquer pourquoi elle « croit en Dieu » ; pour seule réponse, lafemme prend son neveu dans ses bras, le serre fort pendant quelques instants –et nous comprenons que l’intensité émotionnelle de cet amour partagé vaut ici comme représentation des raisons pour lesquelles « elle est croyante ». Certes, cela ne constitue ni une « réponse », ni une argumentation… Mais cette scène présente l’intérêt de nous plonger au cœur même de la religiosité –car il n’y a sansdoute pas religion sans religiosité. Mais alors, quelle est la source de la religiosité ? Où la religiosité trouve-t-elle son origine ? Telle est la question à laquelle s’attache ici Freud, au début de Malaise dans la civilisation, prolongeant une discussion épistolaire avec son ami R. Rolland. Cette source, comme le suggère Romain Rolland, n’est-elle pas un sentiment ? Et si oui, quelle est laspécificité de ce sentiment ? Par ailleurs, quelles relations entretiennent les religions constituées et ce sentiment ? Comment l’expriment-elles ? Enfin, est-il judicieux d’interpréter ce sentiment de la sorte ? Est-il réellement le socle de l’attitude religieuse ? Le texte de Freud présente la curiosité d’évoquer un autre auteur, pour ouvrir une discussion ; nous voyons là une pensée en acte, unepensée qui se nourrit de celle de l’autre. On le verra rapidement, l’intérêt du texte, mais aussi son enjeu, consiste à penser la religiosité comme attitude, avant de penser la religion comme ensemble de règles, de croyances, d’interdits ou de commandements.

Une première partie du texte (l. 1 à 4), restitue la discussion entre Romain Rolland et Freud. Comme si nous étions conviés à participerau débat, Freud tient à rappeler les termes du problème. Lorsqu’on analyse la religion, plusieurs possibilités se présentent : on peut étudier la religion en elle-même, en tant que fait social, comme le fait par exemple Durkheim, on peut faire une histoire des religions, mais on peut aussi en esquisser une analyse critique. Ainsi, les premières lignes du texte (l. 1 à 4) évoquent –pour n’y plusrevenir – la thèse selon laquelle la religion serait « une illusion ». Il ne nous appartient pas ici d’analyser cette thèse, même si, brièvement, nous pourrions souligner que la religion, en tant qu’illusion, a sans doute un rapport avec l’imaginaire, avec le désir (il serait alors intéressant de se demander quel désir exactement se trouve derrière l’illusion religieuse).
Nous sommes donc placés aucœur d’une discussion, et en présence d’une difficulté : si les deux auteurs s’accordent sur le fait que la religion est une illusion, R. Rolland « regrette » cependant que Freud soit indifférent à « la source de la religiosité ». Tout se passe comme si, au cours d’une discussion quasi « socratique », R. Rolland disait à Freud : « il est certes possible de faire la critique de la religion, et dela dénoncer comme illusion ; mais ne faudrait-il pas d’abord examiner l’origine des sentiments religieux ? ». La tonalité du texte sera, de ce fait, légèrement polémique.

Quelle est alors cette « source » ? D’où provient la religiosité ? Tel est le problème que nous sommes invités à traiter, et qui sera l’objet d’une seconde partie (l. 4 à 9). Il convient préalablement de définir la religiosité: il s’agit, dit le dictionnaire, de la disposition à adhérer à telle ou telle religion, de la disposition à croire (au sens religieux du terme) –notons qu’une analyse de la religiosité n’est pas identique à une analyse de la religion ; l’objectif de la réflexion, ici, n’est pas d’étudier « la religion », mais bien plutôt les facteurs humains, « psychologiques », émotionnels, peut-être...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude de cas miss lucy r. de s. freud
  • Le cas d'hystérie de miss lucy r. (freud)
  • Analyse Du Cas Lucy R Par Sigmund Freud
  • Religiosité
  • Rolland
  • Rolland
  • Rolland Viau
  • Le besoin de religiosité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !