Freud

1052 mots 5 pages
Neurologue et psychiatre autrichien d'origine juive. Sigmund Freud est père de la psychanalyse, moyen de guérir les névroses par l’analyse psychique, qu’il définit comme étant à la fois une méthode d'investigation des processus mentaux, une méthode thérapeutique et une théorie du fonctionnement psychique.

Cette théorie lui permet également de donner une explication des phénomènes collectifs comme l'interdit de l'inceste (Totem et Tabou) et une analyse intéressante de la religion (L’avenir d’une illusion). Sigmund Freud enseigne à la faculté de Vienne à partir de 1883 et s’exile à Londres en 1938 pour échapper à l’antisémitisme.

Sigmund Freud est un athée. Il mène un combat contre la religion qu'il considère comme un obstacle à l'intelligence humaine et à son développement.

Faute de preuves scientifiques de son efficacité et en raison d’un comportement considéré comme sectaire de ses partisans, la psychanalyse est sujette à de nombreuses critiques."Le peuple [hébraïque] qui parvint à une telle concentration des propriétés divines ne fut pas peu fier de ce progrès. Il avait dégagé le noyau paternel qui était de tout temps dissimulé derrière chaque figure de dieu ; au fond, c’était un retour aux débuts historiques de l’idée de Dieu. Dès lors, Dieu était un être unique, les relations à lui pouvaient recouvrer l’intimité du rapport de l’enfant au père. Cependant, si l’on avait fait tant pour le père, c’est qu’on voulait être récompensé en retour, être pour le moins l’unique enfant à être aimé, le peuple élu. Beaucoup plus tard, la pieuse Amérique élève la prétention d’être «God’s own country» [la propre patrie de Dieu] et, pour l’une de ses formes sous lesquelles les hommes vénèrent la divinité, ce ne manque pas d’être exact."
(Sigmund Freud / 1856-1939/ L'avenir d'une illusion)

"Dès lors que l'homme en cours de croissance remarque qu'il est voué à rester toujours un enfant, qu'il ne peut se passer de protection contre les surpuissances étrangères, il

en relation

  • Freud
    5580 mots | 23 pages
  • Freud
    970 mots | 4 pages
  • Freud
    1009 mots | 5 pages
  • Freud
    3381 mots | 14 pages
  • freud
    2415 mots | 10 pages
  • Freud
    1104 mots | 5 pages
  • Freud
    424 mots | 2 pages
  • Freud
    2392 mots | 10 pages
  • Freud
    730 mots | 3 pages
  • Freud
    435 mots | 2 pages