George

2627 mots 11 pages
à un certain point dans le passé récent une évolution étrange a eu lieu dans la culture populaire. Dans des films de livres et des expositions de TV, les tueurs périodiques sont devenus caractère populaire et même iconique. l'exemple évident de ceci est lecter de DR Hannibal dans le silence des agneaux par homme charmant cultivé qui considère comme étant son goût pour que le cannibalisme le choix final d'un palais de raffinage. Après lecter de Hannibal, il n'était plus suffisant qu'un détective fictif capture un meurtrier simple comme ils avaient fait dans le passé. Maintenant, l'adversaire du héros a dû être un tueur périodique, en partie parce que l'offre périodique de tueurs un tel terrain psycolagical riche pour l'histoire à l'explorateur, mais là est plus à elle que cela : les tueurs périodiques sont devenus un genre anti de héros, une version réelle des caractères de vampire qui sont devenus si omniprésents ces dernières années

at some point in the recent past a strange evolution took place in popular culture . In books films and TV shows , serial killers became popular , even iconic character . the obvious example of this is Dr Hannibal lecter in the silence of the lambs a cultured charming man who considers his taste for cannibalism to be the ultimate choice of a refined palate . After Hannibal lecter , it was no longer sufficient for a fictional detective to capture a simple murderer as they had done in the past . Now , the hero's adversary had to be a serial killer , in part because serial killers offer such rich psycolagical terrain for the story to explorer , But there is more to it than that : serial killers have become a kind of anti hero , a real-world version of the vampire characters that have become so omnipresent in recent years

Il y a tendance humaine normale d'être perversely fascinée par le comportement déviant et criminel extrême avec précision parce qu'il est si différent de nos vies journalières » dit David Schmid, authour des

en relation

  • George
    368 mots | 2 pages
  • Georges
    4023 mots | 17 pages
  • George
    372 mots | 2 pages
  • george
    447 mots | 2 pages
  • George
    537 mots | 3 pages
  • George
    2559 mots | 11 pages
  • george
    366 mots | 2 pages
  • george dandin
    3920 mots | 16 pages
  • pierre george
    1087 mots | 5 pages
  • Georges brassens
    3135 mots | 13 pages