GGPP

Pages: 16 (3796 mots) Publié le: 12 janvier 2014










1ère PARTIE : ANALYSE DES MARCHES ET FICHE DE SYNTHESE POUR DECISIONS

FICHE D'ANALYSE DU MARCHE FRANCE
1 - Analyse macro-économique
Les prévisions de croissance sont nettement à la baisse en 2012 à 0.2 % contre 1.6 % à fin 2011. La volonté du gouvernement de ramener le déficit public à zéro en 2016 implique des mesures d’austérité telle que le passage de la TVA de 5.5% à 7 % ainsi que la hausse de l’impôt sur les sociétés. Ce type de mesure a un impact sur le pouvoir d’achat des français et donc sur la consommation.
Les entreprises tournent donc au ralenti et sont donc contraintes de licencier comme l’indique les prévisions de chômage en 2012 à 10.4 %. Elles n’investissent plus (malgré la politique accommodante de la BCE) et préfèrent au contraire laisseraugmenter leurs niveaux de liquidité en prévision de périodes encore plus délicates.
Les prévisions anticipent une baisse du déficit qui passe ainsi à – 3% en 2013 du fait de l’augmentation des rentrées fiscales (cf ci-dessus). La dette publique quant à elle augmente d’année en année malgré des taux longs qui restent à un niveau raisonnable (taux futur à 3.30%).


Position fondamentale sur lemarché :
Compte tenu des perspectives peu encourageantes sur ce marché en termes de croissance, nous ne sommes pas acheteurs sur ce marché. Les volontés de diminuer le déficit public freinent un retour à une pleine activité.


2 - Prix du marché
Taux :
Courts :

La BCE poursuit sa politique accommodante pour soutenir l’activité et devrai continuer de le faire sans réels signes de reprise.Nous sommes donc acheteurs de taux courts.



Longs :
Les taux futurs sont en baisse de 30 points de base. La perte du triple AAA français de Janvier 2012 a été anticipée sur l’année 2011 par les marchés ; l’écart avec les taux allemands s’étant tout de même creusé.
L’endettement de la France reste élevé et reste dépendante du coût des taux longs. La politique de rigueur menée par legouvernement va peser sur la croissance.
Nous sommes donc vendeurs sur ce marché, le risque de perte de valeur étant trop élevé.


Actions :
Malgré des niveaux de BNPA et de PER très bas, nous nous tiendrons à l’analyse macro-économique qui nous encourage à rester à l’écart de ce marché.





FICHE DE SYNTHESE : ANALYSE ET DECISSIONS D'INVESTISSEMENT

Marché d'actions
Aspects fondamentaux:
Nous resterons à l’écart des marchés français, européens et japonais. Les deux premiers marchés offrent des perspectives de croissance et de reprise économique trop faible pour réinvestir. Le marché Japonais, malgré une activité qui reprend suite au tremblement de terre, présente trop de risque vis-à-vis de sa dépendance à l’endettement.
Le marché américain est à l’inverse plusattractif de fait de sa réactivité suite à la crise. Les perspectives de croissance sont très intéressantes et ce avec une baisse du déficit public. Nous sommes donc acheteurs sur ce marché.





Aspects techniques :
Les analyses techniques donnent peu d’indications suite au passage de la crise économique mondiale. Nous nous en tiendrons donc à l’analyse fondamentale pour notre allocationd’actifs.







Allocation d'actifs pour actions
Synthèse des positions et traduction en opérations à engager. A utiliser ensuite dans le cas concret
Position
Opération
France
Europe
Etats-Unis
Japon
Acheteur
Renforcer la position
 
 
 
 
 
 
X
 
 
Neutre
Maintenir la position
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vendeur
Alléger la position
 
X
X

XMarchés de taux
Taux courts :
La BCE poursuivant sa politique accommodante, nous serons acheteurs sur les taux courts marché France et Europe.
La FED adopte cette même politique mais le risque de change étant trop important nous resterons à l’écart de ce marché. Le marché japonais présente depuis 4 ans des taux courts au plus bas et n’a donc pas de ressources pour relancer la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !